Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Bec-croisé des sapins de la sous-espèce Percna (Loxia curvirostra percna) au Canada

Protection actuelle ou autres désignations

Ententes internationales

Le Bec-croisé des sapins de la sous-espèce percna, en tant que taxon de la famille des Fringillidés, est protégé en vertu de la Loi de 1994 sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs. À ce titre, il est illégal de tuer un Bec-croisé des sapins ou de détruire son nid sans permis.

 

Lois fédérales

Le Bec-croisé des sapins de la sous-espèce percna est protégé par la Loi sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs, ainsi que par la Loi sur les parcs nationaux dans les parcs nationaux et les lieux historiques nationaux.

Loi provinciale sur les espèces menacées

Actuellement, le Bec-croisé des sapins n’est pas listé dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador.

U.S. Endangered Species Act

Le Bec-croisé des sapins n’est ni inscrit ni candidat à l’inscription sur la liste fédérale aux États-Unis (US Fish & Wildlife Service, 2003).

Liste rouge de l’Union mondiale pour la nature (UICN)

Le Bec-croisé des sapins n’est pas inscrit. Les autres becs-croisés inscrits sont le Bec-croisé d’Écosse (L. scotica; statut d’espèce en danger avec de faibles effectifs estimés et un déclin continu) et le Bec-croisé d’Hispaniola (L. megaplaga, données insuffisantes; IUCN, 2002).

Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES)

Le Bec-croisé des sapins n’est pas listé (CITES, 2003).

Centre de données sur la conservation du Canada atlantique

Le Bec-croisé des sapins s’est vu attribuer la cote mondiale (Global Heritage Status Rank) 5 (espèce manifestement répandue, abondante et non en péril) par NatureServe (2002). Il a également reçu la cote nationale 5 (National Heritage Status Rank) aux États-Unis et au Canada. Au niveau des États et des provinces, il a reçu diverses cotes (pour les différentes sous-espèces ou les divers types partout en Amérique du Nord).

NatureServe (2002) attribue au Bec-croisé des sapins la cote S2S3 pour Terre-Neuve (cette cote double indique que l’on ne peut déterminer avec certitude si la situation exacte est S2 ou S3). La cote S2 signifie que l’espèce est en péril à l’échelle infra-nationale à cause de sa rareté ou de certains facteurs qui la rendent très vulnérable à la disparition à l’échelle nationale ou infra-nationale, avec habituellement 6 à 20 occurrences ou peu d’individus restants (1 000 à 3 000). La cote S3 signifie que l’espèce est vulnérable à l’échelle infra-nationale parce qu’elle est rare ou peu commune, ou parce qu’on la trouve uniquement dans une aire de répartition restreinte (même si elle est abondante à certains endroits), ou parce que d’autres facteurs la rendent vulnérable à la disparition, avec habituellement 21 à 100 occurrences ou entre 3 000 et 10 000 individus. Dans le cas du Bec-croisé des sapins de la sous-espèce percna, ces évaluations ont été fondées principalement sur le nombre d’occurrences plutôt que sur le nombre d’individus (K. Bredin, comm. pers., 2003).

 

Zones protégées

La superficie totale de Terre-Neuve (incluant les îles marines, mais excluant le Labrador) qui est protégée en vertu de mesures fédérales ou provinciales est de 8 692,18 km2 (Ryan, 2003). Une partie des zones protégées pourrait fournir un habitat adéquat pour le Bec-croisé des sapins. Dans les parcs nationaux du Gros-Morne et Terra-Nova, certains secteurs abritent des conifères productifs. Cependant, la densité de la population d’écureuils roux est très élevée dans les peuplements d’épinettes noires du parc national Terra-Nova (Wren, 2001), facteur qui pourrait restreindre fortement la disponibilité de cônes pour le Bec-croisé des sapins. De plus, dans le parc du Gros-Morne, les forêts sont dominées par le sapin baumier, qui ne fournit pas toujours à l’année longue une réserve de graines de conifères fiable pour le Bec-croisé des sapins. La réserve provisoire du lac Little Grand protège la martre de Terre-Neuve, qui est en voie de disparition, et du même coup un bon habitat pour le Bec-croisé des sapins, étant donné que la martre de Terre-Neuve dépend elle aussi de forêts de conifères matures, mais, là aussi, on trouve surtout des sapins baumiers. Les réserves de Bay du Nord, Avalon et Middle Ridge offrent un habitat moins favorable au Bec-croisé des sapins, parce qu’elles renferment toutes des landes où l’on trouve des caribous. Néanmoins, ces réserves abritent aussi dans des vallées fluviales des forêts de conifères, avec entre autres de l’épinette noire, qui sont plus étendues dans les réserves de Bay du Nord et de Middle Ridge que dans celle d’Avalon.