Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Scoulérie à feuilles marginées (Scouleria marginata)

Biologie

Généralités

Le Scouleria marginata est une mousse acrocarpe vivace qui pousse le long des cours d’eau sur les roches et affleurements mouillés.

Reproduction et dispersion

Dans toute son aire de répartition, l’espèce produit des sporophytes et des spores occasionnellement ou rarement, sans doute à cause de la nature dioïque de l’espèce (organes mâles et femelles situés sur des individus différents). En effet, la dioécie semble limiter la production de sporophytes chez de nombreuses espèces de mousses. Le seul spécimen provenant de Colombie-Britannique renferme des sporophytes. Les spores sont probablement dispersées par l’eau, ou peut-être par le vent. On ne sait rien sur la distance de dispersion, la viabilité et le taux de germination des spores chez cette espèce. Par ailleurs, on n’a observé aucune production de propagules ou fragmentation pouvant servir expressément à la reproduction asexuée, mais il arrive souvent que les feuilles inférieures soient arrachées ou très érodées, et les fragments ainsi détachés pourraient permettre la multiplication végétative.

L’espèce étroitement apparentée Scouleriaaquatica produit également des sporophytes de façon occasionnelle et ne produit aucune propagule asexuée évidente. Il semble également que le S. aquatica privilégie les mêmes milieux que le S. marginata et pourrait l’éliminer par compétition pour l’espace, ce qui expliquerait en partie la répartition restreinte du S. marginata.