Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Paruline orangée (Protonotaria citrea) au Canada – Mise à jour

Information sur l'espèce

Nom et classification 

Classe :Oiseaux
Ordre :Passereaux
Famille :Fringillidae
Genre : Protonotaria
Espèce : citrea (Boddaert, 1783)
Nom anglais : Prothonotary Warbler
Nom français : Paruline orangée

Le genre est monotypique; il n’existe pas de sous-espèce ni de race reconnues (Petit, 1999).

Description morphologique 

La Paruline orangée est l’un des oiseaux chanteurs de l’Amérique du Nord les plus flamboyants. Les mâles et les femelles se ressemblent, mais les couleurs des mâles sont plus vives. Ils ont tous les deux la tête et la poitrine jaunâtres, le dos vert olive ainsi que les ailes et la queue bleu-gris. La Paruline orangée n’a pas de bande alaire, mais elle arbore des taches blanches très visibles sur la queue. Bien qu’elle soit plutôt grosse pour une paruline, il s’agit tout de même d’un petit oiseau : elle pèse environ 14 g et mesure environ 14 cm de longueur (voir Petit, 1999). Les mâles entonnent énergiquement leur chant territorial, un « foui, foui, foui, foui » fort et retentissant, en séries rapides de 4 à 6 notes, mais parfois sans arrêt jusqu’à 14 fois (Bryan et al. 1987).

Description génétique 

Il n’existe aucune information génétique, mais il y a une faible variation des caractéristiques morphométriques ou du plumage dans l’aire de répartition de l’espèce (Petit, 1999). En outre, Bryan et al.(1987) ont signalé une uniformité surprenante dans les chants de la Paruline orangée dans l’est de l’Amérique du Nord. Ces observations laissent supposer que les différences génétiques au sein de la population sont peu marquées.