Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Phlox de l'Ouest (Phlox speciosa) au Canada

Répartition

Aire de répartition mondiale

Le Phlox speciosa ssp. occidentalis n’est présent que dans l’ouest de l’Amérique du Nord (figure 2). L’aire de répartition illustrée à la figure 2 a été déterminée d’après la distribution décrite dans deux flores (Hitchcock et al., 1959; Hickman, 1993) et d’après l’occurrence par États indiquée par NatureServe (2004). L’aire de répartition de l’espèce s’étend du sud de la Colombie-Britannique au nord de l’Oregon et, vers l’est, jusqu’à l’Idaho et l’ouest du Montana. L’espèce est également présente du sud de l’Oregon jusqu’à la Sierra Nevada en Californie et au Nevada, ainsi que dans les monts Klamath et dans la chaîne côtière du nord de la Californie.

NatureServe a attribué au Phlox speciosa la cote G5TNR (espèce commune, répandue et abondante), ce qui signifie que l’espèce est non menacée de façon évidente dans l’ensemble de son aire; cependant, la sous-espèceoccidentalis n’a pas été classée (NatureServe, 2004).

Figure 2. Répartition de Phlox speciosa en Amérique du Nord.

Figure 2. Répartition de Phlox speciosa en Amérique du Nord

Aire de répartition canadienne

L’aire de répartition canadienne de Phlox speciosa(figure 3) est très restreinte : l’espèce n’a été observée que dans le centre sud de la Colombie-Britannique (Scoggan, 1979). Toutes les mentions historiques de l’espèce, non confirmées ou confirmées, sont pour la vallée de l’Okanagan.

La population la plus proche pourrait se trouver le long de la rivière Sanpoil, dans le Washington, à environ 95 km au nord de Wilbur et environ 128 km au sud de l’aire principale de l’espèce en Colombie-Britannique (données sur la population du Washington offertes par David Giblin, University of Washington Herbarium).

Figure 3.    Zone d’occurrence actuelle de Phlox speciosa en Colombie-Britannique (l’aire de répartition de l’espèce est représentée par le polygone ombré; les principaux lacs sont illustrés en gris).

Figure 3.    Zone d’occurrence actuelle de Phlox speciosa en Colombie-Britannique (l’aire de répartition de l’espèce est représentée par le polygone ombré; les principaux lacs sont illustrés en gris)

Les données historiques indiquent que le taxon a été observé dans la vallée de l’Okanagan, depuis Summerland, à l’extrême nord de l’aire de répartition de l’espèce, jusqu’au lac Skaha vers le sud (ancien lac Dog) et aux Twin Lakes vers le sud-ouest (tableau 1). Les populations historiques de Summerland (données de 1919) et du lac Skaha (données de 1927) n’ont pas été retrouvées lors du relevé sur le terrain mené en juin 2003 par Ksenia Barton et Jan Teversham. Une brève exploration des milieux propices à l’espèce a été faite dans ces secteurs, mais en raison de l’absence de données de localisation précises, les sites de Summerland et du lac Skaha n’ont pas pu être repérés. Il se peut que ces populations existent toujours. Cependant, on ne relève aucune cueillette ni observation récentes dans ces secteurs, ce qui porte à croire que ces populations sont bel et bien disparues.

Tableau 1. Situation des populations de Phlox speciosa en Colombie-Britannique.
PopulationNombre de sous-populationsPremière observationDernière observationSituation de la population
Summerland?1919Footnote11919Footnote1historique – peut-être disparue
À l’ouest du lac Skaha (lac Dog)?1927Footnote11927Footnote1historique – peut-être disparue
Lac Skaha(lac Dog)?    ?­   –historique – peut-être disparue
Osoyoos?    ?­   –récente, non confirmée – erreur d’identification possible
Twin Lakes61940Footnote12003Footnote1confirmée
Lac Yellow est2­1964Footnote1?2003Footnote2fait peut-être partie de la population mentionnée pour le lac Yellow sud et ouest; la mention de 1964 n’indique pas l’emplacement précis
Lac Yellow sud21997Footnote1-fait peut-être partie de la population mentionnée pour le lac Yellow est et ouest
Lac Yellow ouest1­1964Footnote1?200Footnote2fait peut-être partie de la population mentionnée pour le lac Yellow est et sud; la mention de 1964 n’indique pas l’emplacement précis
Lac White12002Footnote32003Footnote2confirmée
Lac Ford22003Footnote2rte
Ruisseau McKay12003Footnote22003récemment découverte
Park Rill32003Footnote22003récemment découverte
Ruisseau Yellowlake2Footnote22003récemment découverte

Note de bas de page

Note de bas de page 1

BC CDC, 2002

Retour à la première référence de la note de bas de page1

Note de bas de page 2

Relevé sur le terrain effectué par Ksenia Barton et Jan Teversham (juin 2003)

Retour à la première référence de la note de bas de page2referrer

Note de bas de page 3

Krannitz, communication personnelle, 2002

Retour à la première référence de la note de bas de page3referrer

Une observation de Phlox speciosa près d’Osoyoos a été signalée récemment mais n’a pas été confirmée. Il pourrait s’agir d’une erreur d’identification, puisque l’observateur indique la floraison pour février et mars, alors qu’en 2003 le Phlox speciosa a fleuri en mai et juin dans tous les sites confirmés.

Les populations existantes et nouvellement découvertes sont regroupées dans la région avoisinant le lac Yellow et les Twin Lakes, entre les villes de Keremeos et de Penticton. Le Phlox speciosa est observé dans la région des Twin Lakes depuis 1940. Quatre des neuf populations actuelles ont été découvertes récemment dans la zone d’occurrence historique de l’espèce. On ignore si elles sont nouvelles ou si elles étaient simplement passées inaperçues. La plupart des populations comprennent plus d’une sous-population.

La zone d’occurrence connue de l’espèce est d’environ 57 km². La zone d’occupation connue est d’environ 0,9 à 1,4 km². Les tendances des zones d’occurrence et d’occupation ne peuvent pas être déterminées.