Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Bécasseau maubèche au Canada

Résumé technique

Calidris canutus rufa

Bécasseau maubèche, de la sous-espèces rufa
Red Knot, rufa subspecies

Répartition au Canada : NU, NT, BC, AB, SK, MB, ON, QC, NB, NS, PE, NL


Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km2) au Canada
Superficie de l’aire de reproduction d’après l’information compilée tirée des cartes de répartition
205 534 km2 (reproduction)





Préciser la tendance (en déclin,
stable, en croissance, inconnue).

Inconnue


Y a-t-il des fluctuations extrêmes
dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non



Superficie de la zone d’occupation (km2)
D’après la superficie de l’habitat convenable illustré sur les cartes de la couverture terrestre classifiée

128 375 km2 (reproduction)





Préciser la tendance (en déclin,
stable, en croissance, inconnue).

Probablement stable dans les sites de reproduction

Y a-t-il des fluctuations extrêmes
dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Non



Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.

S.O.


Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

S.O.



Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

S.O.



Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Probablement stable dans les sites de reproduction
En déclin dans l’habitat de migration



Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).
4 ou 5 années



Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

De 13 500 à 15 000



Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

En déclin



S’il y a déclin, % du déclin au cours
des dernières/prochaines dix années
ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).
La tendance sur 15 années (3 générations) est calculée en prenant
en considération la totalité de l’aire d’hivernage dans la Terre de Feu et
en Patagonie.

70,5 %










Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non



La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de ≤ 1 individu/année)?

Non







Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

S.O.



Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

S.O.


Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.


Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

- Diminution majeure de la source alimentaire (œufs de limule) dans la baie du Delaware lorsque l’espèce migre vers le nord;
- Perte de l’habitat (terres humides côtières) le long des voies de migration;
- Parmi d’autres menaces, mentionnons le changement des régimes météorologiques (ouragans et tempêtes tropicales à la hausse), la pollution et les perturbations.

Effet d’une immigration de source externe : Non

Statut ou situation des populations de l’extérieur?
États-Unis : (sans objet)


Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?
Aucun échange n’a été relevé entre les principaux groupes biogéographiques qui hivernent en Amérique.

Inconnue





Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

S.O.


Y a-t-il suffisamment d’habitats disponibles au Canada pour les individus immigrants?

S.O.



La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?
 Il ne semble pas probable que des populations se forment à partir d’autres groupes biogéographiques de Bécasseaux maubèches

Non






Analyse quantitative


Statut existant

COSEPAC : En voie de disparition (2007)


Statut et justification de la désignation

Statut : En voie de disparition
Code alphanumérique : A2b

Justification de la désignation : Cette sous-espèce est un oiseau de rivage de taille moyenne, qui se reproduit seulement dans l’Arctique canadien et qui migre sur des milliers de kilomètres entre ses aires arctiques de reproduction et ses aires d’hivernage à la pointe de l’Amérique du Sud. Cette sous-espèce a subi un déclin de 70 % de son abondance au cours des trois dernières générations (15 ans). Elle est menacée par la pénurie d'œufs de limules, aliment essentiel durant la migration vers le nord. Aucune immigration à partir d'autres populations n’est possible.


Applicabilité des critères

Critère A : (Population globale en déclin) : Correspond au critère de la catégorie « en voie de disparition », A2b, car la population a diminué de 70 % au cours des trois dernières générations.

Critère B : (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Ne correspond pas au critère.

Critère C : (Petite population globale et déclin) : Ne correspond pas au critère.

Critère D : (Très petite population ou aire de repartition limitée) : Ne correspond pas au critère.

Critère E : (Analyse quantitative) : Sans objet.

 

Type Calidris canutus roselaari

Bécasseau maubèche, du type roselaari
Red Knot, roselaari type

Répartition au Canada : BC, YT, NT


Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km2) au Canada
Superficie de l’aire de reproduction d’après l’information compilée tirée des cartes de répartition
Sud-est de la Floride (États-Unis) et Maranhão : inconnue
Côte du Pacifique : 41 396 km2



Préciser la tendance (en déclin,
stable, en croissance, inconnue).

Inconnue


Y a-t-il des fluctuations extrêmes
dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non



Superficie de la zone d’occupation (km2)
D’après la superficie de l’habitat convenable dans l'aire de reproduction illustrée sur les cartes de la couverture terrestre classifiée

Sud-est de la Floride (États-Unis) et Maranhão : inconnue
Côte du Pacifique : 25 856 km2




Préciser la tendance (en déclin,
stable, en croissance, inconnue).

Stable dans les sites de reproduction


Y a-t-il des fluctuations extrêmes
dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Non



Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.

S.O.


Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

S.O.



Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Non



Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Probablement stable dans les sites de reproduction
En déclin dans les voies de migration et dans certaines aires d'hivernage


Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).
4 ou 5 années




Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).
Sud-est de la Floride (États-Unis) : 3 375; Maranhão : 5 700; côte du Pacifique : de 1 500 à 3 000

Ensemble des populations : 12 825






Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

Sud-est de la Floride (États-Unis) : en déclin
Maranhão : stable (?) –en déclin
côte du Pacifique : en déclin


S’il y a déclin, % du déclin au cours
des dernières/prochaines dix années
ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser
s’il s’agit d’une période plus courte).
La tendance sur 15 années (3 générations) est calculée en prenant
en considération les aires d'hivernage dans le sud-est de la Floride (États-Unis) (70 %), du Maranhão (7 %) et
la côte du Pacifique (60 %). (Consulter le texte pour obtenir des précisions sur le calcul.)

Tendance pour l'ensemble : 47 %













Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non



La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de ≤ 1 individu/année)?

Non







Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

S.O.



Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

S.O.



Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune. (Voir plus haut)


Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

Sud-est de la Floride (États-Unis) et Maranhão :

- Diminution majeure de la source alimentaire (œufs de limule) dans la baie du Delaware lorsque l’espèce migre vers le nord;
- Diminutions de l’habitat (terres humides côtières) le long des voies de migration;
- Dégradation des aires d’hivernage en Floride en raison de l’aménagement de la côte du Pacifique;
* Améganements en Californie (p. ex. dans la baie de San Francisco) touchant les individus qui hivernent ou qui migrent;
- Dégradation de l’habitat le long des voies de migration;
Parmi d’autres menaces, mentionnons le changement des régimes météorologiques (ouragans et tempêtes tropicales à la hausse), la pollution et les perturbations.

Effet d’une immigration de source externe : Non

Statut ou situation des populations de l’extérieur?
États-Unis : (sans objet)


Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?
Aucun échange n’a été relevé entre les principaux groupes biogéographiques qui hivernent en Amérique.

Inconnue





Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

S.O.


Y a-t-il suffisamment d’habitats disponibles au Canada pour les individus immigrants?

S.O.



La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?
Il ne semble pas probable que des populations se forment à partir d’autres groupes biogéographiques de Bécasseaux maubèches

Non






Analyse quantitative: Non disponible

Aucune analyse disponible


Statut existant

COSEPAC : Menacé (2007)


Statut et justification de la désignation

Statut : espèce menacée
Code alphanumérique : A2a

Justification de la désignation : Cette unité désignable comprend la sous-espèce roselaari ainsi que deux autres populations qui hivernent en Floride et dans le nord du Brésil et qui semblent posséder des caractéristiques de roselaari. La sous-espèce roselaari passe par la Colombie-Britannique au cours de sa migration et elle se reproduit en Alaska. Les voies de migration et les aires de reproduction des deux autres populations sont inconnues. Ce groupe a subi un déclin global de 47 % au cours des trois dernières générations (15 ans). Parmi les menaces courantes, on compte la perte et la dégradation de l'habitat dans les aires d'hivernage et, dans le cas des groupes de la Floride et du sud-est des États-Unis et du Maranhão, une pénurie d'œufs de limules, aliment essentiel durant la migration vers le nord. Une immigration à partir d'autres populations n’est pas prévue.


Applicabilité des critères

Critère A : (Population globale en déclin) : Correspond au critère de la catégorie « menacée », A2a, car la population a diminué de 47 % au cours des trois dernières générations.

Critère B : (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Ne correspond pas au critère.

Critère C : (Petite population globale et déclin) : Ne correspond pas au critère.

Critère D : (Très petite population ou aire de repartition limitée) : Ne correspond pas au critère.

Critère E : (Analyse quantitative) :

 

Calidris canutus islandica

Bécasseau maubèche, de la sous-espèces islandica
Red Knot, islandica subspecies

Répartition au Canada : NU, NT


Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km2) au Canada
Superficie de l’aire de reproduction d’après l’information compilée tirée des cartes de répartition
455 669 km2





Préciser la tendance (en déclin,
stable, en croissance, inconnue).

Inconnue


Y a-t-il des fluctuations extrêmes
dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non



Superficie de la zone d’occupation (km2)
D’après la superficie de l’habitat convenable dans l'aire de reproduction au Canada illustré sur les cartes de la couverture terrestre classifiée

284 611 km2






Préciser la tendance (en déclin,
stable, en croissance, inconnue).

Probablement stable dans les sites de reproduction au Canada

Y a-t-il des fluctuations extrêmes
dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Non



Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.

S.O.


Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

S.O.



Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

S.O.



Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Probablement stable dans les sites de reproduction
En déclin dans les aires d'hivernage



Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).
4 ou 5 années




Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).
81 000 : sur une base de 40 % du total de la population reproductrice (202 500) au Canada

81 000






Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

En déclin



S’il y a déclin, % du déclin au cours
des dernières/prochaines dix années
ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).
La tendance concerne la période de 1998 à 2003, quoiqu’elle soit probablement similaire à celle des 15 dernières années (3 générations).

17 %









Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non



La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de ≤ 1 individu/année)?

Non







Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

S.O.



Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

S.O.


Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune. (Voir plus haut)


Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

- Surpêche des mollusques et crustacés dans la mer de Wadden aux Pays-Bas;
- Dégradation de l’habitat dans les aires d’hivernage.

Effet d’une immigration de source externe : Possible

Statut ou situation des populations de l’extérieur?
En déclin en Europe
[autres compétences ou organismes] (S.O.)

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Possible


Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Oui


Y a-t-il suffisamment d’habitats disponibles au Canada pour les individus immigrants?

Oui



La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?

Immigration possible depuis des populations qui se reproduisent au Groenland


Analyse quantitative


Statut existant

COSEPAC : Espèce préoccupante (2007)


Statut et justification de la désignation

Statut : Préoccupante
Code alphanumérique : Sans objet

Justification de la désignation : Cette sous-espèce est un oiseau de rivage de taille moyenne, qui se reproduit dans l’Arctique et qui migre vers ses aires d’hivernage situées en Europe. Quarante pour cent de la population reproductrice de cette sous-espèce se trouve au Canada. Elle a subi un déclin de 17 % au cours des trois dernières générations (15 ans). Les individus au Canada ne semblent être confrontés à aucune menace. Bien que son habitat dans les aires de reproduction au Canada soit probablement stable, la récolte de mollusques dans les aires d'hivernage en Europe représente une menace permanente.


Applicabilité des critères

Critère A : (Population globale en déclin) : Ne correspond pas au critère.

Critère B : (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Ne correspond pas au critère.

Critère C : (Petite population globale et déclin) : Ne correspond pas au critère.

Critère D : (Très petite population ou aire de repartition limitée) : Ne correspond pas au critère.

Critère E : (Analyse quantitative) : Sans objet.