Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le boa caoutchouc (Charina bottae) au Canada

Information sur l’espèce

Nom et classification

Le boa caoutchouc (Charina bottae) est le seul représentant de la famille des Boïdés au Canada et l’un des deux seuls boïdés que l’on rencontre au nord des tropiques (l’autre est le boa à trois bandes, Lichanura trivirgata). Le nom de genre Charina vient du grec et signifie « gracieux », tandis que l’épithète « bottae » vient du nom d’un explorateur italien du 19e siècle, Paolo Emilio Botta, qui a le premier décrit le boa caoutchouc dans ses Nouvelles annales de voyages (Hoyer, 2001). En raison de la variabilité des caractères des spécimens capturés, le boa caoutchouc s’est retrouvé à l’origine classé dans 3 genres différents. Cependant, des données morphologiques et génétiques récentes permettent de le classer dans un genre monotypique comprenant deux sous-espèces, le C.b. bottae (sous-espèce du Nord) et le C.b. umbricata (sous-espèce du Sud) (Nussbaum et Hoyer, 1974; Rodriguez-Robles et al., 2001). Au Canada, on ne trouve que le C.b. bottae.

Description

Le boa caoutchouc est un petit serpent, dont la taille ne dépasse pas 75 cm (Cook, 1984). Il a le dos de brun rougeâtre à brun jaunâtre et le ventre jaunâtre, sans bandes ni autres marques, sauf parfois de petites taches foncées sur les côtés (Cook, 1984). Sa peau plissée et ses écailles dorsales, petites et lisses, lui donnent un aspect caoutchouteux (Stewart, 1977). Sa queue, courte avec le bout arrondi, ressemble à une tête; la fusion des vertèbres terminales la rend rigide et apte à servir de moyen de défense (Hoyer et Stewart, 2000b). On constate un dimorphisme sexuel chez les adultes, les femelles atteignant, en moyenne, une longueur et un poids supérieurs à ceux des mâles de 20 p. 100 et 96 p. 100, respectivement (Hoyer et Stewart, 2000a).