Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de la Mouette rosée (Rhodostethia rosea) au Canada (Proposition)


Sommaire

La Mouette rosée est une mouette de petite taille qui possède une queue cunéiforme et un collier noir. Durant la saison de reproduction, sa poitrine prend une teinte rose vif. La Mouette rosée se reproduit surtout dans l'Arctique eurasien, il existe cependant quelques emplacements de reproduction au Canada. L'habitat de reproduction de la Mouette rosée est varié et inclut notamment les récifs de gravier, les terres humides marécageuses et les terrains bosselés dans la toundra subarctique, boréale et arctique. Cette espèce semble avoir besoin d'un accès à des nappes d'eau libre comme des lacs, des étangs ou des ouvertures dans la banquise. Les nids sont souvent situés dans des secteurs voisinant les colonies de la Sterne arctique (Sterna paradisaea). La Mouette rosée hiverne dans la mer de Béring et dans la mer d'Okhotsk.

La population mondiale, que l'on estime à 50 000 adultes reproducteurs, semble stable. La population reproductrice connue au Canada est très limitée; elle ne compte que quelques couples chaque année.

Les principales menaces qui pèsent sur la Mouette rosée au Canada sont le dérangement par l'humain, la prédation ainsi que la vulnérabilité, la perte ou la destruction de l'habitat. L'espèce est également soumise à d'autres facteurs limitatifs comme son cycle biologique (faible efficacité de la reproduction) ainsi que le changement climatique et les conditions météorologiques.

Le but du rétablissement de la Mouette rosée consiste à maintenir la taille et la répartition actuelles de la population au Canada. Comme le nombre d'individus au Canada semble avoir toujours été restreint, il n'y aura pour le moment aucune tentative d'augmenter le nombre de couples reproducteurs.

Quatre objectifs du rétablissement ont été établis pour l'espèce :

  1. maintenir la répartition et le nombre de couple reproducteurs connus actuels de la Mouette rosée au Canada sur une période moyenne de cinq ans;
  2. encourager les nouvelles recherches et les relevés susceptibles de révéler des lieux de rassemblement pour la reproduction encore inconnus dans l'Arctique canadien;
  3. protéger l'habitat de reproduction par des ententes d'intendance et de conservation, et entreprendre des études visant à désigner l'habitat essentiel;
  4. déterminer la portée des menaces pesant sur les emplacements de reproduction et mettre en oeuvre des stratégies de gestion pour réduire ces menaces.

Un certain nombre d'activités de recherche et de gestion ont été établies:

  • effectuer chaque année des relevés des sites de reproduction connus;
  • effectuer, au moins tous les cinq ans, des relevés de l'habitat convenable potentiel de l'espèce;
  • étudier le succès de la reproduction, la productivité et les facteurs limitatifs dans les sites de reproduction connus;
  • utiliser la gestion adaptative pour aborder les menaces;
  • restreindre les activités humaines nuisibles par des plans d'intendance et de gestion;
  • repérer et conserver l'habitat convenable;
  • déterminer des moyens de donner aux ornithologues amateurs et aux photographes la possibilité d'observer les oiseaux sans perturber leur reproduction;
  • inciter le public à signaler les observations de la Mouette rosée.

Après avoir étudié les effets du dérangement sur la Mouette rosée et consulté la collectivité, l'habitat essentiel de l'espèce sera désigné dans le plan d'action.