Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la castilléjie dorée (Castilleja levisecta) au Canada – Mise à jour

Résumé technique

Castilleja levisecta Greenman

Castilléjie dorée – Golden paintbrush

Répartition au Canada :

Colombie-Britannique

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada :

2,2 km², mais, historiquement, probablement 100 km² seulement

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Stable depuis les 10 dernières années

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non

Superficie de la zone d’occupation (km²)

[La zone d’occupation actuelle mesure environ 0,039 km², mais, lorsqu’on utilise une grille de 1 km², la zone d’occupation mesure 2 km², et 4 km², lorsqu’on utilise une grille de 2 km².] : Maximum de 4 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Déclins historiques et une perte récente

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Non

Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.

2

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Non

Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Qualité en déclin

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

Inconnue, probablement plusieurs années

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

Actuellement < 3 400

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

En déclin

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

25 % depuis les 10 dernières années

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Oui

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

  • Île Trial : 3 192
  • Îlet Alpha : 169

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Stable depuis les 10 dernières années

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Non

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Les menaces qui pèsent sur l’habitat : la dégradation de l’habitat causée par des espèces envahissantes, des régimes de feux altérés entraînant l’expansion d’arbustes et d’arbres.
  • Menaces qui pèsent sur les populations : le fauchage, l’herbivorie et le piétinement.

Immigration de source externe

Immigration de source externe :

Faible

L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?

Oui

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

Gravement en péril à l’échelle mondiale

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Probablement une situation très rare

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Probable

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Oui

Statut existant

COSEPAC : En voie de disparition (mai 2000); en voie de disparition (novembre 2007)

Statut et justification de la désignation

Statut : En voie de disparition

Code alphanumérique : B1ab(iii,v)+2 ab(iii,v)

Justification de la désignation : L’espèce est une herbe vivace hémiparasite qui vit dans les prés maritimes de l'écosystème du chêne de Garry, dans le sud-est de l'île de Vancouver. La plupart des populations historiques de l'espèce ont disparu; on la trouvait autrefois dans sept localités. Une petite population est disparue du pays au cours des dernières années. L’espèce ne compte aujourd'hui que deux populations qui occupent deux petites îles de la région de Victoria. La propagation des plantes exotiques envahissantes continue de mettre l’espèce en péril sur l’île Trial.

Applicabilité des critères

  • Critère A (Population globale en déclin) : Sans objet. Le déclin au cours des 10 dernières années n’est que de 25 %.
  • Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : L’espèce correspond au critère de la catégorie « en voie de disparition », B1ab(iii,v)+2ab(iii,v), en raison de sa zone d’occurrence très petite et de la zone d’occupation des deux populations restantes pour lesquelles il y a une perte continue de la qualité de l’habitat et d’individus matures.
  • Critère C (Petite population globale et déclin) : L’espèce correspond au critère de la catégorie « menacée », C1, compte tenu d’une population de plants matures dont la taille est supérieure à 2 500, mais inférieure à 10 000, et d’un déclin de 25 % au cours des 10 dernières années.
  • Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : L’espèce correspond au critère de la catégorie « menacée », D2, selon l’occurrence de 2 populations seulement, d’après une zone d’occupation inférieure à 20km².
  • Critère E (Analyse quantitative) : Aucune donnée disponible.