Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la rainette faux-grillon de l'ouest (Pseudacris triseriata) au Canada

Sommaire de l’évaluation

  

Sommaire de l’évaluation– Avril 2008
Nom communRainette faux-grillon de l'ouest -population carolinienne
Nom scientifiquePseudacris triseriata
StatutEspèce non en péril
Justification de la désignationBien qu’il y ait des pertes continues de l’habitat et de sites de reproduction en raison de l’expansion urbaine et suburbaine, et de modifications aux pratiques agricoles, des déclins en matière d’abondance ne sont pas notables dans le sud-ouest de l’Ontario, aucune tendance importante n’a été relevée, et l’espèce demeure abondante dans de nombreuses zones.
RépartitionOntario
Historique du statutL'espèce a été considérée comme une seule unité et a été désignée « non en péril » en mai 2001. Division en deux populations en avril 2008. La population carolinienne a été désignée « non en péril » en avril 2008.  Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.

 

Sommaire de l’évaluation- Avril 2008
Nom communRainette faux-grillon de l'ouestpopulation des Grands Lacs et Saint-Laurent et du Bouclier canadien
Nom scientifiquePseudacris triseriata
StatutEspèce menacée
Justification de la désignationDes pertes continues de l’habitat et de sites de reproduction de cette petite rainette, attribuables à l’expansion suburbaine et à la modification des pratiques agricoles, ont entraîné des pertes de populations et l’isolement des parcelles restantes d’habitat. Un déclin de 37 % a été documenté chez les populations au Québec au cours d’une période de dix ans, déclin qui se poursuivra vraisemblablement. Même si la présence de l’espèce demeure évidente à certains endroits, des relevés des populations en Ontario indiquent une importante diminution de l’abondance atteignant 30 % au cours de la dernière décennie.
RépartitionOntario, Québec
Historique du statutL'espèce a été considérée comme une seule unité et a été désignée « non en péril » en mai 2001. Division en deux populations en avril 2008. La population des Grands Lacs / Saint–Laurent et du Bouclier canadien a été désignée « menacée » en avril 2008. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.