Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la rainette faux-grillon de l'ouest (Pseudacris triseriata) au Canada

Résumé technique (2)


Pseudacris triseriata

Rainette faux-grillon de l’Ouest
Population des Grands Lacs / Saint-Laurent et du Bouclier canadien

Western Chorus Frog
Carolinian population

Répartition au Canada :

Ontario et Québec

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada
Superficie basée sur le plus petit polygone convexe renfermant la zone de répartition canadienne, tel qu’il est illustré à la figure 4.

170 990 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue)

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non

Superficie de la zone d’occupation (km²)
Superficie basée sur l’occupation des sites connus vers 1997 et reportée sur une grille de 2 x 2 km, tel qu’il est illustré à la figure 4.

2 820 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue)

En déclin

Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés

< 100

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue)

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Non

Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue)

En déclin

 

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.

1 an

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles)

Inconnu

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue:

En déclin

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).
Les données du Programme de surveillance des marais pour l’Ontario indiquent un déclin de 30 % depuis 10 ans, et les relevés de population au Québec indiquent un déclin de 37 % depuis 10 ans.

Plus de 30 %

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?
Chez les anoures qui se reproduisent dans des étangs, en particulier ceux dont la durée de vie est courte, la taille des populations fluctue énormément.

Oui

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées?
La conversion des habitats et celle des routes ont gravement fragmenté le paysage à l’échelle des déplacements d’une petite grenouille.

Oui, dans la plupart des secteurs de l’aire de répartition

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue)
En Montérégie (Québec), 90 % de l’aire de répartition d’origine ne convient plus à l’espèce. Un important déclin est estimé en Ontario.

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Non

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune:

Données non disponibles

 

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Perte d’habitat résultant de la destruction des sites de reproduction et des habitats d’alimentation estivaux par le développement urbain et résidentiel, l’agriculture intensive et le drainage des terres humides saisonnières.
  • Conversion des paysages entraînant la fragmentation des paysages et l’isolement des parcelles d’habitat restantes.

Immigration de source externe

L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?

É.-U. :
New York (S4), Vermont (S1)

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Non

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Oui

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Oui

La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?

Non

 

Analyse quantitative

Sans objet

Statut existant

COSEPAC:

Menacée (2008)

COSEPAC:

Non en péril (2001)

Ontario :

S4

Québec :

Vulnérable (2000), S2

 

Statut et justification de la désignation

Statut :
Menacée

Code alphanumérique :
A2bc

Justification de la désignation :
Des pertes continues de l’habitat et de sites de reproduction de cette petite rainette, attribuables à l’expansion suburbaine et à la modification des pratiques agricoles, ont entraîné des pertes de populations et l’isolement des parcelles restantes d’habitat. Un déclin de 37 % a été documenté chez les populations au Québec au cours d’une période de dix ans, déclin qui se poursuivra vraisemblablement. Même si la présence de l’espèce demeure évidente à certains endroits, des relevés des populations en Ontario indiquent une importante diminution de l’abondance atteignant 30 % au cours de la dernière décennie.


Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) : D’après le taux documenté du déclin de l’habitat dans le sud du Québec, estimé à 90 % depuis les années 1950, et les signes qui témoignent du déclin de l’espèce dans l’ensemble de son aire de répartition au cours de la dernière décennie, on estime le déclin à 30 % depuis 10 ans et tout laisse croire que cette tendance se poursuivra.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Sans objet. Zone d’occupation > 20 000 km² et zone d’occurrence > 2 000 km², malgré les signes de déclin et la forte probabilité de fluctuation des populations.

Critère C (Petite population globale et déclin) : Sans objet. Il est impossible d’estimer l’abondance avec certitude, mais elle est de toute évidence trop élevée pour que le critère s’applique.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Sans objet.

Critère E (Analyse quantitative) : Sans objet.