Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le chardon de Pitcher (Cirsium pitcheri) au Canada - Mise à jour

Habitat

Les populations de C. pitcheri poussent dans des milieux sableux, plus précisément sur les arrière-plages, les avant-dunes, dans les creux de déflation et sur les cordons dunaires. La plante préfère les sols sableux renfermant de 39,4 à 76,7 % de sable fin (< 0,250 mm) et de 19,7 à 56,2 % de sable moyen (de 0,25 à 0,50 mm). Dans les couloirs interdunaires, l’espèce peut aussi pousser dans des sols sableux à texture très grossière. Quelques habitats caractéristiques du C. pitcheri sont illustrés à la figure 2 (a, b et c). Dans les parcs provinciaux Pinery et Inverhuron, l’espèce constitue un élément mineur de la végétation, étant associée à un grand nombre d’espèces végétales. À Pinery, le Calamovilfa longifolia et l’Andropogon scoparius étaient les graminées les plus abondantes, accompagnées de l’Ammophila breviligulata, qui constituait une faible couverture sur le premier cordon dunaire et émettait des pousses occasionnelles sur le deuxième cordon (tableau 1). Les milieux où le Cirsium pitcheri était le plus fréquent étaient les creux de déflation et les peuplements de C. longifolia du deuxième cordon dunaire, qui recevaient un apport annuel de sable de 2 ou de 3 cm. L’espèce exige un mouvement modéré du sable et la présence de zones dénudées parmi la végétation. À Pinery, le taux de superficie sableuse dénudée allait de 65,1 %, sur les cordons dunaires, à environ 80 % dans les couloirs interdunaires (D’Ulisse et Maun, 1996). Le chardon de Pitcher poussait également dans les creux de déflation autrement totalement dénudés. À Inverhuron, le C. pitcheri poussait sur le premier cordon dunaire en association avec les deux graminées dominantes, l’A. breviligulata et le C. longifolia. La végétation se composait de 42 espèces à Inverhuron et de 35 espèces à Pinery. La densité du C. pitcheri était très faible à Pinery (0,02 m-2) et encore plus faible à Inverhuron, où nous n’avons rencontré aucun sujet le long des transects, bien que l’espèce fût présente dans ce parc provincial. À l’île Manitoulin, les populations étaient plus importantes et avaient une densité de 0,14 m‑2. Elles étaient situées parmi des populations d’A. breviligulata, d’Agropyron psammophilum, de Populus balsamifera, de Thuja occidentalis et de nombreuses autres espèces herbacées. Dans toutes les localités, les plantes affichaient une grande plasticité phénotypique quant à leur taille relative au moment de la floraison et à leur production de graines. 

Tableau 1.  Pourcentage de couverture des diverses espèces végétales dans les différents milieux dunaires des parcs provinciaux Pinery et Inverhuron. La valeur entre parenthèses est l’écart-type. Tableau tiré de D’Ulisse et Maun (1996)
 EspèceParc provincial PineryParc provincial Inverhuron
Premier
cordon
dunaire
Couloir
interdunaire
Deuxième
cordon
dunaire
Premier
cordon
dunaire
Couloir
interdunaire
Ammophila breviligulata8,3 (9,1)-+9,6 (11,2)11,5 (16,1)
Andropogon scoparius12,7 (14,1)8,8 (10)16,1 (15,6)--
Calamovilfa longifolia13,2 (13,1)4,4 (5,4)12,9 (12,1)21,6 (19,7)11,6 (12,9)
Poa compressa--18,8 (0)-4,5 (3,6)
Cakile edentula2,5 (0)2,5 (0)---
Corispermum hyssopifolium2,5 (0)2,5 (0)2,5 (0)+2,5 (0)
Cirsium pitcheri+2,5 (0)2,5 (0)++
Lithospermum caroliniense2,5 (0)2,5 (0)2,9 (1,6)--
Juniperus communis68,8 (23,9)4,6 (3,6)19,8 (26)-6,3 (3,4)
Juniperus virginiana52,9 (40,2)44,6 (39,8)50,8 (43,7)-32,9 (47,4)
Populus balsamifera4,2 (2,9)-2,5 (0)19,7 (16,2)5,6 (14,6)
Litière14,0 (12,5)4,8 (5,7)17,7 (14,5)9,8 (13,3)19,5 (21,5)
Sable nu63,5 (23,9)82,6 (12,4)59,6 (26,2)66,7 (25,9)53,9 (26,9)

 

+présent à proximité

-absent

Figure 2. Habitats typiques du Cirsium pitcheri au parc provincial Pinery (a) ainsi qu’à la baie Providence (b), à l’île Manitoulin. Effet du piétinement d’une arrière-plage à la baie Providence (c).

 

Figure 2. Habitats typiques du Cirsium pitcheri au parc provincial Pinery (a) ainsi qu’à la baie Providence (b), à l’île Manitoulin. Effet du piétinement d’une arrière-plage à la baie Providence (c).