Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le loup de Béring au Canada – Mise à jour

Importance de l'espèce

On connaît si peu de choses sur la population canadienne de loup de Béring qu’il est difficile de se prononcer sur son importance, sinon pour dire qu’elle devrait faire l’objet de relevés plus poussés. Smith (1977) a observé que certains mammifères marins, dont le phoque ocellé, se nourrissent de loups; cependant, il ne donne aucune précision quant à la place qu’occupent ces poissons dans leur régime alimentaire, ni à l’importance des facteurs âge et taille. Bien que la chair des loups soit très prisée et que leur peau puisse être tannée, la répartition sporadique du loup de Béring dans des eaux où la navigation est difficile rend l’espèce peu intéressante pour la pêche commerciale. Au Canada, on connaît une seule population de loup de Béring, et elle se trouve à plus de 1 200 km de la population voisine la plus proche connue, qui se trouve en Alaska. S’il y a recrutement dans la population canadienne, il est probablement négligeable. La population canadienne de l’espèce, unique et isolée, serait donc importante à l’échelle nationale.