Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le loup de Béring au Canada – Mise à jour

logo du COSEPAC

COSEPAC
Résumé

Loup de Béring
Anarhichas orientalis

Information sur l’espèce

Les poissons‑loups, de la famille des Anarhichadidés, sont de grands poissons à corps allongé, possédant de grandes canines saillantes et dépourvus de nageoires pelviennes. Les nageoires dorsale et anale sont allongées, rejoignant presque la base de la nageoire caudale. Le loup de Béring (Anarhichas orientalis) adulte est brun foncé, sans lignes ni taches, et peut atteindre 112 cm de longueur.

 

Répartition

Le loup de Béring est réparti sporadiquement dans le nord‑ouest du Pacifique, depuis l’île d’Hokkaido et la mer d’Okhotsk jusqu’à l’Alaska. On ne connaît pas bien sa répartition dans le nord‑est du Pacifique, la mer de Béring et l’océan Arctique. Au Canada, sa présence est confirmée uniquement dans les eaux de l’inlet Bathurst.

 

Habitat

Le loup de Béring vit sur les fonds rocheux des eaux côtières peu profondes, parmi les pierres recouvertes d’algues encroûtantes. On connaît peu de choses sur les exigences écologiques de l’espèce et encore moins sur la quantité de milieux répondant à ses besoins dans les eaux arctiques canadiennes.

 

Biologie générale

Très peu de données ont été publiées sur la biologie du loup de Béring. L’espèce est nidifiante. Les œufs sont très gros, et les larves qui en sortent au cours de l’été arctique sont pélagiques. L’analyse de contenus stomacaux a révélé que l’espèce se nourrit d’invertébrés benthiques. Les individus peuvent atteindre une taille de 112 cm.

 

Taille et tendances des populations

Seuls trois spécimens de loup de Béring sont répertoriés pour les eaux canadiennes, les trois provenant de l’inlet Bathurst. En dépit d’importantes campagnes de relevés menées par divers organismes, aucun individu de l’espèce n’a été capturé dans l’intervalle de 1 200 km qui sépare la population de l’inlet Bathurst de la plus proche population voisine connue, située dans la baie Camden, sur la côte nord de l’Alaska. Il est donc impossible de déterminer les tendances de la population canadienne de l’espèce.

 

Facteurs limitatifs et menaces

Il est possible qu’une faible amplitude écologique limite la répartition et la reproduction de l’espèce dans les eaux canadiennes. La croissance lente et le comportement de nidification de l’espèce limitent peut‑être également son effectif. Les activités pétrolières et gazières (exploration, extraction, transport) risquent de présenter une menace pour l’espèce.

 

Importance de l’espèce

Il est possible que l’inlet Bathurst, une zone de la grandeur de la baie de Fundy ou du détroit de Georgia, abrite la seule population canadienne de loup de Béring. Cette population aurait alors une importance à l’échelle nationale.

 

Protection actuelle ou autres désignations

L’espèce ne bénéficie d’aucune mesure de protection particulière.