Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le loup de Béring au Canada – Mise à jour

Mise à jour
Rapport de situation du COSEPAC
sur le
loup de Béring
Anarhichas orientalis
au Canada
2002

Information sur l'espèce

Nom et classification

Les poissons‑loups, ou loups de mer, appartiennent à la famille des Anarhichadidés, que l’on croit apparentée aux blennies des eaux côtières (famille des Blenniidés) (Wheeler, 1975). Leurs noms vulgaires leur viennent des canines imposantes dont ils sont pourvus pour ingérer les crustacés et autres invertébrés benthiques qui sont leur principale source de nourriture. On trouve dans les eaux canadiennes quatre espèces de poissons‑loups, vivant dans le nord du Pacifique, le nord de l’Atlantique, l’océan Arctique et la mer de Beaufort. Le loup atlantique (Anarhichas lupus, Linnaeus, 1758) et le loup tacheté (Anarhichas minor, Olafsen, 1774) ont une certaine valeur commerciale. Par contre, on connaît peu de choses sur les populations de loup à tête large (Anarhichas denticulatus, Krøyer, 1845) et de loup de Béring (Anarhichas orientalis, Pallas, 1814). Sur la côte ouest, au sud de l’Alaska, on trouve une espèce de la famille des Anarhichadidés, le loup ocellé (Anarhichthys ocellatus, Ayres, 1855).

Le présent rapport concerne uniquement le loup de Béring, qu’on ne trouve au Canada que dans l’inlet Bathurst, situé dans l’ouest de l’Arctique. Les Inuits de la région ne font pas la distinction entre l’Anarhichas orientalis et l’Anarhichas denticulatus, qu’ils désignent indifféremment du nom de akoak ou akoaksaluk (« poisson vieille femme ») (Smith, 1977).


Description

Le loup de Béring est un poisson à corps allongé et comprimé latéralement et à pédoncule caudal fin. La longueur maximum répertoriée est de 112 cm (Andriyashev, 1954), et le poids maximum, de 15 kg (Houston et McAllister, 1990); cependant, la plupart des auteurs croient que l’espèce peut atteindre une plus grande taille. Chez le loup de Béring, les nageoires pelviennes sont absentes, et les nageoires dorsale et anale sont allongées, rejoignant presque la base de la nageoire caudale. La ligne latérale peut être réduite ou absente (Houston et McAllister, 1990). La coloration peut varier, et certains auteurs mentionnent des différences de couleur selon l’âge (Andriyashev, 1954). Selon Andriyashev (1954), l’adulte est brun foncé, sans lignes ni taches, et chez les juvéniles, la tête porte de nombreuses taches foncées, et la partie supérieure du corps, quatre ou cinq lignes longitudinales foncées, parfois discontinues. La tête forme de 19 à 21 p. 100 de la longueur totale du sujet (Andriyashev, 1954). Le profil antérieur du museau est presque vertical, et de grosses canines avancent au‑delà de l’extrémité des mâchoires.

Le loup de Béring se distingue des cinq autres espèces du genre Anarhichas par les caractères suivants : rayons de la nageoire anale au nombre de 53 ou plus, épines de la nageoire dorsale au nombre de 81 à 86, nageoire caudale plus haute et arrondie et aire géographique limitée au nord de l’océan Pacifique et à l’ouest de l’océan Arctique (Houston et McAllister, 1990).