Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le renard gris au Canada – Mise à jour

Importance de l'espèce

Sur le plan économique, le faible taux de capture indique que le renard gris présente peu de valeur économique comme animal à fourrure au Canada. De plus, le prix des fourrures de renard gris est actuellement peu élevé (par exemple, 4,97 $ par fourrure en Ontario pour la saison 1997-1998, Ministère des Richesses naturelles de l'Ontario [OMNR], données inédites); il est donc peu probable que ce prix entraîne une augmentation de la pression de récolte dans un proche avenir. Cependant, le renard gris continue d’avoir une certaine valeur économique aux États-Unis (par exemple, la récolte de renards gris au Wisconsin pour la saison 1998-1999 a rapporté 124 444 $US aux chasseurs et aux trappeurs; WIDNR, 2000).

Aux États-Unis, où il y a eu un nombre important d’études scientifiques, on commence à se poser certaines questions très complexes (voir par exemple Henke et Bryant, 1999; voir dans Fritzell, 1987 une liste de questions importantes touchant la biologie et la gestion de l’espèce). Cependant, la recherche n’est pas aussi avancée au Canada, où il faut encore répondre à des questions simples sur l’abondance et la répartition, ce qui fait de cette espèce un sujet très intéressant pour les naturalistes et les chercheurs. La perspective d’être le premier à apporter une contribution scientifique importante à la compréhension d’un organisme vivant est très attrayante, et elle met en lumière l’intérêt que présente le renard gris sur le plan scientifique.