Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement des épinoches du lac Paxton, du lac Enos et du ruisseau Vananda (Gasterosteus spp.) au Canada [version finale]


Sommaire

L'expression « paires d'espèces d'épinoches » désigne collectivement de petits poissons d'eau douce qui descendent de l'épinoche à trois épines marine (Gasterosteus aculeatus). L'évolution récente et unique de ces poissons revêt un intérêt et une valeur scientifiques considérables. On sait que des paires d'espèces d'épinoches ont été présentes dans quatre réseaux hydrographiques du bassin de Georgia, en Colombie-Britannique : deux de ces réseaux se trouvant sur l'île Texada, un sur l'île Lasqueti et un autre sur l'île de Vancouver. Au cours de la dernière décennie, la paire d'espèces de l'île Lasqueti a été désignée comme étant disparue, tandis que la paire d'espèces du lac Enos a été amenée à céder la place à une population hybride. À l'heure actuelle, l'aire de répartition globale des paires d'espèces d'épinoches se limite donc à quatre petits lacs situés dans deux réseaux hydrographiques au nord de l'île Texada.

Les paires d'espèces d'épinoches sont chacune constituées d'une forme benthique et d'une forme limnétique. Les paires d'espèces d'épinoches fraient dans les zone littorales au printemps, adoptent les zones littorales et pélagiques comme aire de croissance au printemps et en été et, enfin, passent l'hiver en eaux profondes en automne et en hiver. Les lacs où se sont développées des paires d'espèces d'épinoches se caractérisent par leurs habitats littoraux et pélagiques abondants et productifs et par une communauté de poissons constituée uniquement d'épinoches et de truites fardées. Parmi les conditions environnementales nécessaires au maintien de l'abondance et de l'isolement entre les reproducteurs des espèces limnétiques et benthiques, mentionnons la qualité de l'eau, la transmission de la lumière, les sels nutritifs, l'habitat littoral et les macrophytes.

Les plus grandes menaces connues qui pèsent sur les paires d'espèces d'épinoches sont l'introduction d'espèces exotiques et les impacts découlant de la gestion de l'eau et de l'utilisation des terres. Dans l'immédiat, il faudrait que les efforts de rétablissement se concentrent sur le contrôle et la limitation des risques associés à ces menaces.

La définition de l'habitat essentiel des paires d'espèces d'épinoches est une étape importante à franchir pour, d'une part, satisfaire aux objectifs du rétablissement et, d'autre part, faciliter l'imposition de limites acceptables aux activités qui ont une incidence sur ces espèces. L'habitat essentiel est un ensemble de caractéristiques environnementales dont l'altération ou la perte entraîne une réduction de l'abondance d'une population à un niveau qui n'est plus viable ou une suppression suffisante des barrières entre les reproducteurs pour amener une paire d'espèces à céder la place à une population hybride. Certaines caractéristiques proposées de l'habitat essentiel sont décrites dans le présent document, mais on n'a pas encore brossé un tableau complet de l'habitat essentiel des paires d'espèces d'épinoches. Le présent programme de rétablissement contient une série de travaux de recherches à réaliser pour faciliter la détermination de l'habitat essentiel de ces espèces.

Le but du présent programme de rétablissement est de maintenir la persistance à long terme de toutes les paires d'espèces d'épinoches restantes. Les objectifs du rétablissement incluent le maintien des paires d'espèces d'épinoches dans le réseau hydrographique du lac Paxton et dans celui du ruisseau Vananda, le rétablissement de la paire d'espèces du lac Enos et, enfin, la réintroduction d'une paire d'espèces dans le lac Hadley. Les stratégies par lesquelles on compte atteindre ce but et ces objectifs entrent dans les trois grandes catégories complémentaires suivantes : intendance, protection, et recherche. Le présent programme de rétablissement décrit en détail ces stratégies ainsi que les plans d'action, les mesures de rendement et les priorités relatives qui s'y rattachent.

Le rétablissement des paires d'espèces d'épinoches est considéré comme étant réalisable au point de vue technique et biologique, quoique ces espèces demeureront vraisemblablement plus ou moins à risque en raison de leur répartition naturellement restreinte. Les lacunes à combler sur le plan des connaissances portent sur la biologie des espèces, les menaces, les techniques de rétablissement et l'efficacité de l'intendance.