Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Bryum de Porsild (Mielichhoferia macrocarpa) au Canada

Importance de l'espèce

Steere (1978) a avancé que le Mielichhoferia macrocarpa appartiendrait à une flore ancienne et autrefois répandue qui aurait survécu aux glaciations dans des refuges tels que la Béringie. Cette espèce rare est elle-même sans doute relativement ancienne et adaptée à des milieux qui ont fini par se trouver éparpillés dans le paysage. Dans le cas des populations d’Alberta, une analyse des isozymes semble indiquer que la génétique des populations est assez complexe et que la distance physique séparant les populations ne correspond pas à leur degré de similarité génétique (Cleavitt, données inédites). Étant donné sa répartition holarctique disjointe, cette espèce serait un objet intéressant pour les études phylodémographiques ou portant sur la spéciation cryptique.