Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

l’oponce de l’Est (Opuntia humifusa)

Importance de l'espèce

En raison de la répartition irrégulière des populations septentrionales du yucca glauque et de la capacité de dispersion limitée de la teigne du yucca, le flux génétique au sein des populations albertaines du T. yuccasella pourrait être inférieur à celui qui existe chez les populations présentant une distribution plus continue (Massey et Hamrick, 1998). L’isolement et des conditions environnementales extrêmes pourraient exposer ces populations à des pressions sélectives particulières ou plus intenses (Lesica et Allendorf, 1995) et conduire à une divergence génétique plus rapide que prévue. Les populations périphériques de la teigne du yucca pourraient être adaptées à un éventail de conditions environnementales plus large que les populations occupant le centre de l’aire de l’espèce et, dès lors, présenter des pré-adaptations aux perturbations anthropiques ou aux changements climatiques susceptibles de constituer une menace pour les populations occupant le reste de l’aire de l’espèce (Lomolino et Channell, 1998). Même si cette hypothèse n’est étayée par aucune donnée génétique, la teigne du yucca affiche des traits comportementaux uniques en Alberta. La saison de vol est en effet plus longue, et les femelles semblent déposer leurs œufs sur les fleurs à des endroits différents de ceux privilégiés par les femelles des populations plus méridionales (D. Hurlburt, données inédites).

Par ailleurs, si l’utilisation de la teigne du yucca par les Autochtones n’a jamais été mentionnée, il convient de noter que certaines tribus ont utilisé couramment son hôte, le yucca glauque, dans les portions plus méridionales de l’aire de l’espèce, de même que de nombreuses autres espèces de yuccas pour fabriquer des aliments, des boissons, des détergents, des remèdes, des vêtements et divers objets d’usage courant (Webber, 1953). Les Pieds-Noirs, en Alberta et au Montana, ont probablement utilisé le yucca glauque aux mêmes fins (Johnston, 1987). Bien qu’il existe des mentions de l’utilisation de yucca glauque dans d’autres parties de l’aire, aucune trace d’utilisation ni aucun objet façonné contenant des fibres de yucca glauque n’ont été trouvés en Alberta (J. Brink, comm. pers.).