Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Résumé technique

Colinus virginianus

Colin de Virginie

Northern Bobwhite

Aire de répartition au Canada : Ontario

 

Information sur la répartition (fondée sur l’Ontario Breeding Bird Atlas (de 1981 à 1985 et de 2001 à 2003)

·         Zone d’occurrence (km2) : Environ 28 000 km2

·         Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue). Probablement stable

·         Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)? Non

·         Zone d’occupation (km2) : Moins de 1 000 km2

·         Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue). Déclin

·         Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)? Non

·         Nombre d’emplacements existants (connus ou supposés). S.O.

·         Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue). S.O.

·         Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur >1)? S.O.

·         Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue). Déclin

 

Information sur la population

·         Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population :  indiquer en années, en mois, en jours, etc.). 2-3 ans

·         Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles). Certainement moins de 1 000, probablement moins de 500

·         Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue. Déclin

·         S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte). 88 % (relevé des oiseaux nicheurs)

·         Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)? Non

·         La population totale est‑elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.‑à‑d. migration réussie de < 1 individu/année)? Qui

·         Énumérer chaque population et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

-- Île Walpole : 230

-- Autres petites populations clairsemées,

dont plusieurs sont le résultat d’introductions répétées

·        Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue). Baisse de 76 % depuis 1985 (Ontario Breeding Bird Atlas)

·        Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur >1)? Non

 

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

·        Perte continuelle d’habitats en milieu agricole et de prairies indigènes

·        Dégradation des habitats en raison de l’augmentation de la grandeur des champs cultivés, de la disparition de clôtures, de la perte de couvert broussailleux ou de son isolement de plus en plus grand

·        Épuisement des sources de nourriture à la suite de l’utilisation de pesticides et d’herbicides

·        Augmentation des populations de prédateurs (chats domestiques, ratons laveurs, renards, coyotes, mouffettes, opossums)

·        Dilution du fonds génétique des populations indigènes à cause des réintroductions répétées d’oiseaux provenant de diverses populations

 

Effet d’une immigration de source externe : FAIBLE

·        Statut ou situation des populations de l’extérieur?

États‑Unis : déclin

[autres pays ou entités gouvernementales] présence au Mexique, mais statut inconnu

·        Une immigration a‑t‑elle été constatée ou est‑elle possible? Peu probable

·        Des individus immigrants seraient‑ils adaptés pour survivre à l’endroit en question? Qui

·        Y a‑t‑il suffisamment d’habitat disponible pour les individus immigrants à l’endroit en question? Déclin

·        Peut-il y avoir sauvetage par des populations de l'extérieur?

·        Si l’espèce disparaît du Canada, des populations de l’extérieur pourraient‑elles servir à la réintroduction?

Non

Oui, quoique la pureté génétique soit contestable.

Analyse quantitative : S.O.

Statut

COSEPAC : en voie de disparition

 

Statut et justification de la désignation

Statut

EN VOIE DE DISPARITION

Code alphanumérique

A2b, C1, C2ai;

espèce menacée aux termes des critères A2c, B2a, B2bii, iii, iv, v et D1

Justifications de la désignation

Cette espèce dépend d’habitats de la prairie indigène et de vieux prés qui ont en grande partie disparu de son aire de répartition dans le Sud de l’Ontario. Sa population a radicalement diminué au cours des 30 dernières années et ne fait preuve d’aucun rétablissement important. Il n’existe peut-être qu’une seule population viable au Canada, sur l’île Walpole, en Ontario. La situation de cette espèce est compliquée par la présence de nombreuses populations introduites qui ne persistent habituellement pas et dont la composition génétique pourrait constituer une menace pour les populations indigènes.

Application des critères

Critère A (Population totale en déclin) : espèce en voie de disparition aux termes du critère A2b : déclin > 50 p. 100.

Critère B (Aire de répartition peu étendue, et déclin ou fluctuation) : espèce menacée aux termes du critère B2b (ii, iii, iv, v).

Critère C (Petite population totale et déclin) : espèce probablement en voie de disparition aux termes du critère C1 (population < 2 500), bien qu’il soit difficile d’évaluer les populations de l’île Walpole, et aux termes du critère C2a(ii).

Critère D (Très petite population ou aire de répartition restreinte) : espèce menacée aux termes du critère D1, fondée sur la petite population.

Critère E (Analyse quantitative) : non disponible