Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Répartition

Répartition mondiale

Le Colin de Virginie est présent du sud‑est du Wyoming jusqu’au Massachusetts vers l’est et, vers le sud, jusque dans l’est du Mexique et l’ouest du Guatemala (figure 1). Des populations ont été introduites dans des îles des Caraïbes, dont les Bahamas, la République dominicaine et Haïti, ainsi que dans la région de Puget Sound dans l’État de Washington, dans le comté de Malheur, en Oregon, et peut‑être dans l’ouest de l’Idaho (Brennan, 1999).

Répartition au Canada

Au Canada, le Colin de Virginie est une espèce indigène seulement dans le sud‑ouest de l’Ontario (figures 2, 3 et 4). Dans le sud de la Colombie‑Britannique et du Québec, on a relâché des oiseaux élevés en enclos à divers endroits dans le but d’y établir des populations. En Ontario, on a remis en liberté de nombreux oiseaux élevés en captivité afin d’augmenter les populations. Cependant, comme la mortalité est très élevée chez les colins d’élevage, les populations ne se sont pas bien établies. Dans le sud‑ouest de l’Ontario, certains colins sont encore considérés comme des oiseaux sauvages, même si dans la plupart des régions, il s’agit probablement d’individus issus de croisements avec des oiseaux relâchés.

Au cours des relevés effectués pour le premier atlas des oiseaux nicheurs de l’Ontario (de 1981 à 1985), on a signalé la présence du Colin de Virginie dans 79 carrés (10 X 10 km) durant cinq ans (figure 3). Les relevés du deuxième atlas (2001‑septembre 2003) révèlent sa présence dans seulement 19 carrés après trois ans (figure 4). Bien que la zone d’occurrence de l’espèce semble inchangée, ils signalent la présence du Colin de Virginie dans 12 carrés où on ne pouvait pas le trouver durant les années 1980. On ignore si ces nouvelles mentions sont le fruit des introductions, mais cela semble être l’explication la plus plausible. Par contre, le colin n’est pas mentionné dans 44 carrés de l’atlas dans lesquels il se trouvait durant les années 1980, malgré des efforts de recherche de plus de vingt heures pour chaque carré.

Figure 1. Répartition du Colin de Virginie en Amérique du Nord

Figure 1. Répartition du Colin de Virginie en Amérique du Nord (fondée sur Page et Austen, 1994).

Figure 2.  Répartition du Colin de Virginie en Ontario, entre 1856 et 1954

Figure 2.  Répartition du Colin de Virginie en Ontario, entre 1856 et 1954
(fondée sur Clarke, 1954).

Figure 3.  Répartition des observations de Colin de Virginie selon l’Ontario Breeding Bird Atlas, de 1981 à 1985

Figure 3.  Répartition des observations de Colin de Virginie selon l’Ontario Breeding Bird Atlas, de 1981 à 1985.

Figure 4.  Répartition des observations de Colin de Virginie selon l’Ontario Breeding Bird Atlas, de 2001 à 2003

Figure 4.  Répartition des observations de Colin de Virginie selon l’Ontario Breeding Bird Atlas, de 2001 à 2003.