Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le cisco de l'Alaska au Canada – Mise à jour

Facteurs limitatifs et menaces

En raison du comportement migratoire de l’espèce, des populations de ciscos de l’Alaska pourraient être vulnérables aux impacts du développement industriel. Le passage des individus dans les eaux littorales pourrait être ralenti par des structures de rivage et des activités marines associées à l’industrie pétrolière. Dans le fleuve Yukon, le développement hydroélectrique, l’exploitation minière et les rejets d’eaux usées pourraient représenter une menace dans l’avenir. Les déversements d’hydrocarbures et les déchets radioactifs représentent peut-être actuellement une menace en Sibérie extrême-orientale. Il est également possible que l’exploitation minière et la pêche commerciale dans le fleuve Yukon menacent le cisco de l’Alaska. 

L’importance des prises dans l’aire de répartition est inconnue; des relevés sporadiques sont documentés en Alaska seulement. Bien que les pêcheurs autochtones du Yukon reconnaissent le cisco de l’Alaska comme une espèce distincte des autres Corégoninés, ils le groupent avec les autres Corégoninés, sans différencier les espèces dans leurs activités de pêche de subsistance. Les poissons et les œufs sont mangés frais ou séchés. Ils servent souvent de nourriture pour les chiens. L’espèce n’est pas particulièrement visée et est prise de manière accessoire, généralement lors de la pêche au saumon (Nagano, comm. pers., 2004).