Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le cisco de l'Alaska au Canada – Mise à jour

Importance de l'espèce

De par sa nature anadrome, l’espèce effectue une migration dans le fleuve Yukon qui revêt une certaine importance, en particulier si l’on tient compte des grandes distances parcourues. Sa présence au Canada pourrait être le fait d’une population reproductrice atteignant l’extrême limite de l’aire de migration de l’espèce (Milligan, comm. pers., 2003). De telles populations périphériques reçoivent généralement une attention particulière en conservation (Lesica et Allendorf, 1995). On estime que les grandes migrations de fraye de l’Alaska sont essentielles à la reproduction de populations côtières qui joueraient un rôle important dans l’écologie de la mer de Béring. L’espèce est connue des Aînés des Premières nations de la région de Dawson, qui la reconnaissent comme une espèce distincte des autres Corégoninés. Les Autochtones le nomment « cisco à petite bouche » (small mouth whitefish), ou ik-canoo, mais le cisco de l’Alaska ne fait pas l’objet d’une pêche précise chez ces derniers (Nagano, comm. pers., 2004).