Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de la gérardie de Gattinger (Agalinis gattingeri) au Canada - 2017 [Proposition]

Partie 3 – Gérardie de Gattinger et verge d'or de Houghton – Déclaration du gouvernement de l'Ontario en réponse au programme de rétablissement, préparée par le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario

Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Naturel. Apprécie. Protégé.

Gérardie de Gattinger et verge d'or de Houghton – Déclaration du gouvernement en réponse au programme de rétablissement

Photo de couverture de document

La gérardie de Gattinger est une petite plante annuelle, mesurant moins de 15 cm et ayant de minces tiges au bout desquelles poussent des fleurs rose pâle en forme d'entonnoir.

La verge d'or de Houghton est une plante vivace de la famille des asters, mesurant de 30 à 60 cm et produisant des fleurs jaune clair après quelques années.

La protection et le rétablissement des espèces en péril en Ontario

Le rétablissement des espèces en péril est un volet clé de la protection de la biodiversité en Ontario. La biodiversité – la diversité des organismes vivants sur la Terre – nous fournit de l'air et de l'eau propres, de la nourriture, des fibres, des médicaments et d'autres ressources dont nous avons besoin pour survivre.

La Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition (LEVD) représente l'engagement juridique du gouvernement de l'Ontario envers la protection et le rétablissement des espèces en péril et de leurs habitats. Dès qu'une espèce est désignée comme disparue de l'Ontario, en voie de disparition ou menacée aux termes de la LEVD, elle est automatiquement protégée contre toute forme de harcèlement. En outre, dès qu'une espèce est désignée comme en voie de disparition ou menacée, son habitat est protégé contre les dommages et la destruction.

Aux termes de la LEVD, le ministère des Richesses naturelles et des Forêts (le ministère) doit veiller à ce qu'un programme de rétablissement soit élaboré pour chaque espèce inscrite à la liste des espèces en voie de disparition ou menacées. Un programme de rétablissement offre des conseils scientifiques au gouvernement à l'égard de ce qui est nécessaire pour réaliser le rétablissement d'une espèce.

Déclarations du gouvernement en réponse aux programmes de rétablissment

Dans les neuf mois qui suivent l'élaboration d'un programme de rétablissement, la LEVD exige que le ministère publie une déclaration qui résume les mesures que le gouvernement de l'Ontario prévoit prendre en réponse au programme de rétablissement et ses priorités à cet égard. Le programme de rétablissement pour la gérardie de Gattinger (Agalinis gattingeri) et le programme de rétablissement pour la verge d'or de Houghton (Solidago houghtonii) ont été achevé le 25 juin, 2015.

Cette déclaration est la réponse du gouvernement de l'Ontario aux conseils scientifiques fournis dans le programme de rétablissement. En plus de se fonder sur les renseignements fournis dans les programmes de rétablissement, elle tient compte des commentaires reçus de la part de parties intéressées, d'autres territoires de compétence, des collectivités autochtones et du public. Cette déclaration reflète les meilleures connaissances traditionnelles, locales et scientifiques auxquelles on peut accéder en ce moment; elle pourrait être modifiée si de nouveaux renseignements deviennent accessibles. En mettant en oeuvre les mesures prévues à la présente déclaration, la LEVD permet au ministère de déterminer ce qu'il est possible de réaliser, compte tenu des facteurs sociaux et économiques.

Compte tenu de leur distribution, de leur habitat et des menaces semblables, les efforts de rétablissement de la gérardie de Gattinger et de la verge d'or de Houghton sont traités collectivement dans une seule déclaration de réponse du gouvernement. La déclaration combinée du gouvernement reconnaît également l'importance de la mise en oeuvre collaborative de mesures de rétablissement sur toute l'aire de répartition de l'espèce.

Démarches futures pour protéger et rétablir la Gérardie de Gattinger et verge d'or de Houghton

La gérardie de Gattinger est considérée comme une espèce en danger et la verge d'or de Houghton, comme une espèce menacée selon la LEVD, qui protège autant les plantes que leur habitat. Aux termes de la LEVD, il est interdit d'endommager ou de perturber ces espèces, et d'endommager ou de détruire leurs habitats, à moins d'y avoir été autorisé. Une telle autorisation exigerait que des conditions établies par le ministère soient respectées.

Gérardie de Gattinger

L'aire de répartition de cette plante annuelle comprend l'Ontario et le Manitoba et s'étend au Nebraska, au Texas, à la Louisiane et à l'Alabama. Aux États-Unis, la gérardie de Gattinger se trouve dans 18 États. Elle est considérée comme étant rare dans 10 États et commune dans les 8 autres États. La majeure partie de la population canadienne de gérardie de Gattinger se situe en Ontario, soit dans 26 des 31 emplacements.

En Ontario, la gérardie de Gattinger se trouve sur l'île de Manitoulin, sur la péninsule Bruce et sur la Walpole Island, ainsi que sur de petites îles du North Channel du lac Huron. La plupart des emplacements, y compris ceux ayant la population la plus abondante, se trouvent dans des zones gérées par des collectivités autochtones.

La population actuelle en Ontario est estimée à 70 000 individus (2010), mais il est difficile de l'évaluer, puisqu'elle varie d'année en année et qu'on ne connaît pas la taille de la banque de semences. Ailleurs qu'à Walpole Island, nous avons peu d'information sur les tendances de la population, parce que la plupart des sites n'ont qu'une observation répertoriée. Des recherches approfondies sur les exigences relatives à l'habitat, la biologie de l'espèce en général, les réactions aux techniques de gestion de l'habitat et le travail de surveillance contribueraient à mettre en oeuvre des mesures de protection et de rétablissement efficaces en Ontario.

Verge d'or de Houghton

L'aire de répartition totale de cette plante vivace se limite à la rive nord du lac Michigan, du lac Huron et de la baie Georgienne. Un groupe de la population occupe l'État du Michigan et les alentours du détroit de Mackinac, y compris la population de l'Ontario sur l'île Cockburn. Un autre groupe se trouve à l'extrémité est de la région de l'île Manitoulin et une population unique est située sur la péninsule Bruce.

Il existe 33 populations de verge d'or de Houghton en Ontario. Elles se trouvent sur les terres détenues ou gérées par de simples citoyens, des sociétés, le gouvernement de l'Ontario et des collectivités autochtones. Il est actuellement impossible d'évaluer les tendances en matière de population et d'abondance, puisque la plupart des sites n'ont qu'une observation répertoriée ou que les données sont insuffisantes. De nombreuses populations et un grand nombre de plantes individuelles se trouvent sur des terres gérées par des collectivités autochtones dans la région de Manitoulin.

De récentes recherches portant sur la verge d'or de Houghton suggèrent que les origines génétiques de l'espèce pourraient être complexes. Plus particulièrement, nous savons maintenant que la population de l'île Cockburn se distingue d'un point de vue génétique des autres populations de l'Ontario que l'on trouve dans la région de Manitoulin et de la péninsule Bruce. Des recherches approfondies sur la génétique de l'espèce et sur le travail de surveillance de la population générale, ainsi que des études sur les exigences relatives à l'habitat et la biologie de l'espèce, favoriseraient les activités de protection et de rétablissement futures.

Gérardie de Gattinger et verge d'or de Houghton

La gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton doivent toutes deux faire face à des menaces semblables en fonction de la zone où elles se trouvent. Les deux espèces vivent dans des écosystèmes vulnérables en Ontario, plus particulièrement dans des alvars, des dunes et des prairies, en plus d'être menacées de la perte de leur habitat, principalement en raison des impacts humains. Ces menaces comprennent l'exploitation, les dommages causés par le piétinement, les véhicules tout terrain, l'utilisation de pesticides, l'introduction d'espèces envahissantes (par exemple, le roseau commun) et les déplacements de la machinerie lourde associés aux activités des industries. Les espèces introduites et envahissantes font souvent concurrence aux espèces indigènes pour obtenir les ressources. Les espèces envahissantes présentes dans l'habitat de la gérardie de Gattinger et de la verge d'or de Houghton comprennent le roseau commun (Phragmites australis ssp. australis), le brome inerme (Bromus inermis) et le mélilot blanc (Melilotus alba). En plus de l'introduction d'espèces envahissantes, les lacunes générales en matière de connaissance des écosystèmes des alvars et de leur vulnérabilité aux perturbations constituent une menace. La succession naturelle de plantes ligneuses, possiblement causée par la suppression d'incendies, ainsi que le broutage et le pâturage des animaux peuvent poser problème aux deux espèces. Les approches du rétablissement impliqueront la protection et la gestion de l'habitat en collaboration avec les propriétaires fonciers locaux, les partenaires et les collectivités autochtones, le comblement des lacunes de connaissances, particulièrement en ce qui a trait aux tendances de la population, et la réalisation de recherches portant sur la biologie (par exemple, les mécanismes de pollinisation, la dissémination des graines et les conditions de germination), les exigences relatives à l'habitat et la réaction aux techniques de gestion de la gérardie de Gattinger et de la verge d'or de Houghton.

L'objectif du gouvernement en ce qui a trait au rétablissement de la gérardie de Gattinger et de la verge d'or de Houghton consiste à maintenir les populations autosuffisantes en Ontario en réduisant les menaces pour les espèces et leur habitat afin de permettre des accroissements naturels.

La protection et le rétablissement des espèces en péril sont une responsabilité partagée. Aucune agence ni aucun organisme n'a toutes les connaissances, l'autorité ni les ressources financières pour protéger et rétablir toutes les espèces en péril de l'Ontario. Le succès sur le plan du rétablissement exige une coopération intergouvernementale et la participation de nombreuses personnes, organismes et collectivités.

En élaborant la présente déclaration, le ministère a tenu compte des démarches qu'il pourrait entreprendre directement et de celles qu'il pourrait confier à ses partenaires en conservation, tout en leur offrant son appui.

Mesures menées par le gouvernement

Afin de protéger et de rétablir la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton, le gouvernement entreprendra directement les mesures suivantes :

  • Continuer à gérer l'habitat de la gérardie de Gattinger et de la verge d'or de Houghton dans les zones protégées de la province afin de maintenir l'intégralité écologique de leurs habitats et de minimiser les menaces de pressions et d'impacts récréatifs.
  • Continuer à mettre en oeuvre le Plan stratégique contre les espèces envahissantes de l'Ontario pour prendre en charge les espèces envahissantes (par exemple, roseau commun) qui menacent la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton.
  • Renseigner les autres organismes et autorités qui prennent part aux processus de planification et d'évaluation environnementales quant aux exigences de protection prévues à la LEVD.
  • Encourager la soumission de données sur la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton à l'entrepôt de données du ministère des Richesses naturelles au Centre d'information sur le patrimoine naturel.
  • Entreprendre des activités de communication et de diffusion afin d'augmenter la sensibilisation de la population quant aux espèces en péril en Ontario.
  • Protéger la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton et leurs habitats par l'entremise de la LEVD.
  • Élaborer une orientation pour clarifier les zones d'habitat général protégées en vertu de la LEVD pour les espèces végétales à risque pour les promoteurs et les partenaires.
  • Appuyer les partenaires en conservation, et les organismes, municipalités et industries partenaires et les collectivités autochtones, pour qu'ils entreprennent des activités visant à protéger et rétablir la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton. Ce soutien prendra la forme de financement, d'ententes, de permis avec des conditions appropriées, et de services consultatifs.
  • Encourager la collaboration, et établir et communiquer des mesures prioritaires annuelles pour l'appui gouvernemental afin de réduire le chevauchement des travaux.

Mesures appuyées par le gouvernement

Le gouvernement appuie les mesures suivantes qu'il juge comme étant nécessaires à la protection et au rétablissement de la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton. On accordera la priorité aux mesures portant la mention « hautement prioritaire » en ce qui concerne le financement aux termes de la LEVD. Lorsque cela est raisonnable, le gouvernement tiendra également compte de la priorité accordée à ces mesures lors de l'examen et de la délivrance d'autorisation en vertu de la Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition. On encourage les autres organismes à tenir compte de ces priorités lorsqu'ils élaborent des projets ou des plans d'atténuation relatifs à des espèces en péril. Le gouvernement ciblera son appui sur ces mesures hautement prioritaires au cours des cinq prochaines années.

Secteurs d'intervention :
Gestion et protection de l'habitat
Objectif :
Travailler en collaboration pour appuyer les propriétaires fonciers, les gestionnaires de terres et les collectivités autochtones à protéger et à gérer l'habitat de la gérardie de Gattinger et de la verge d'or de Houghton et à réduire les menaces qui mettent ces espèces en danger.

La perte et la dégradation de l'habitat représentent les principales menaces pour la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton. Le fait de collaborer avec les propriétaires fonciers, les gestionnaires de terres et les collectivités autochtones, dont plusieurs ont déjà entrepris des mesures pour aider les espèces, permettra de veiller à ce que les meilleures ressources et données disponibles soient utilisées pour contribuer au rétablissement de la gérardie de Gattinger et de la verge d'or de Houghton.

Mesures :
  1. (Hautement prioritaire) Mettre en place des pratiques exemplaires de gestion, en collaboration avec les propriétaires fonciers, les gestionnaires de terres, les municipalités et les collectivités autochtones, pour prévenir et minimiser les effets sur la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton, ainsi que sur leurs habitats.
    • ériger des barrières, désigner des voies piétonnières et construire des promenades pour réduire les dommages causés par le piétinement et les véhicules tout terrain;
    • placer des panneaux d'information à proximité des alvars, des prairies d'herbes hautes et des dunes, qui sont les habitats utilisés par les espèces, pour préciser la nature vulnérable des écosystèmes, l'importance de limiter les perturbations et l'information de base à connaître sur la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton;
    • retirer les espèces envahissantes qui représentent une menace directe pour la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton; amincir le couvert forestier et utiliser des traitements pour le pâturage afin de maintenir les conditions de l'habitat des deux espèces; et
    • surveiller les réactions des espèces et des habitats à l'amincissement du couvert forestier, au contrôle des espèces envahissantes et aux traitements pour le pâturage afin de favoriser une gestion adaptative de l'habitat.
  2. Lorsque les occasions se présentent, assurer la protection de l'habitat de la gérardie de Gattinger et de la verge d'or de Houghton qui se trouvent sur des terres privées grâce à des programmes existants de protection des terres et d'intendance.
Secteurs d'intervention :
Recherche et surveillance
Objectif :
Acquérir davantage de connaissances au sujet de la dynamique et de la biologie de la population de la gérardie de Gattinger et de la verge d'or de Houghton.

Une meilleure compréhension de l'abondance de la population actuelle de gérardie de Gattinger et de la verge d'or de Houghton contribuerait à ce que nous soyons mieux en mesure d'établir l'avancement et l'efficacité des mesures de rétablissement et de surveiller les tendances de la population au fil du temps. Nous devrions également combler les lacunes de connaissances, par exemple en ce qui a trait aux exigences particulières de l'habitat, aux menaces propres aux sites et au rôle des techniques particulières de gestion de l'habitat, et ce, afin de mieux contribuer à la mise en place de mesures de rétablissement pour ces espèces.

Mesures :
  1. (Hautement prioritaire) Élaborer et mettre en oeuvre un programme de surveillance à long terme normalisé sur les sites prioritaires pour la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton dans le but :
    • de surveiller les tendances de la population et les données démographiques;
    • d'identifier les types de groupements végétaux présents; et
    • d'évaluer et de surveiller toutes les menaces connues et éventuelles pour les populations.
  2. (Hautement prioritaire) Établir si la population de verge d'or de Houghton sur l'île Cockburn peut être génétiquement distincte des autres populations dans les alvars à l'extérieur de l'île.
  3. Mener des recherches sur les besoins de l'habitat des espèces, particulièrement sur le régime d'humidité et les conditions des microhabitats de la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton.
  4. Étudier les caractéristiques de l'évolution biologique des espèces et les réactions aux activités de gestion de l'habitat qui favoriseront la mise en oeuvre de mesures de rétablissement pour chacune des espèces. Ces mesures peuvent inclure :
    • la réalisation d'analyses de la viabilité des populations;
    • l'étude des mécanismes de pollinisation, de dissémination des graines et des conditions de germination; et
    • l'étude du rôle possible des brûlages dirigés pour la gestion des habitats dans les alvars utilisés par la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton.
Secteurs d'intervention :
Sensibilisation
Objectif :
Accroître la sensibilisation du public sur la présence, les exigences en matière d'habitat et les menaces de la gérardie de Gattinger et de la verge d'or de Houghton.

Les membres de la collectivité, les visiteurs et les gestionnaires/propriétaires des terres ont tous un rôle essentiel à jouer afin de réduire les menaces pour les deux espèces. Si nous sensibilisons une plus grande partie de la population sur ces espèces, les gens auront davantage tendance à entreprendre des mesures pour prévenir et réduire les menaces sur le territoire.

Mesures :
  1. Sensibiliser les propriétaires fonciers, les municipalités, les visiteurs de parcs et de réserves de terres sous conservation, ainsi que les collectivités autochtones, en distribuant de l'information sur la gérardie de Gattinger et la verge d'or de Houghton, par exemple :
    • comment identifier les espèces;
    • les exigences relatives à l'habitat des espèces et la vulnérabilité des écosystèmes des alvars; et
    • les mesures à prendre pour minimiser les menaces pour les espèces, notamment la perte de l'habitat, les espèces envahissantes et le piétinement, et pour signaler les cas d'identification.

Mise en oeuvre des mesures

Le soutien financier pour la mise en oeuvre des mesures de rétablissement approuvées pourrait être fourni par l'entremise du Fonds d'intendance des espèces en péril, ou du Programme d'encouragement des exploitants agricoles à la protection des espèces en péril. On encourage les partenaires en conservation à discuter de leurs propositions de projets liés à la présente déclaration avec le ministère des Richesses naturelles. Le ministère peut aussi conseiller ses partenaires à l'égard des autorisations exigées aux termes de la LEVD afin d'entreprendre le projet.

La mise en oeuvre des mesures pourra être modifiée si les priorités touchant l'ensemble des espèces en péril changent selon les ressources disponibles et la capacité des partenaires à entreprendre des activités de rétablissement. La mise en oeuvre des mesures visant plusieurs espèces sera coordonnée partout là où les déclarations du gouvernement en réponse au programme de rétablissement l'exigent.

Evaluation des progrès

Aux termes de la LEVD, le gouvernement doit évaluer l'efficacité des mesures de protection et de rétablissement visant une espèce au plus tard cinq ans après la publication de la présente déclaration en réponse au programme de rétablissement. Cette évaluation permettra de déterminer si des rectifications sont nécessaires pour en arriver à protéger et à rétablir ces espèces.

Remerciements

Nous tenons à remercier tous ceux et celles qui ont pris part à l'élaboration du Programme de rétablissement pour la gérardie de Gattinger (Agalinis gattingeri) en Ontario et du Programme de rétablissement pour la verge d'or de Houghton (Solidago houghtonii) en Ontario pour leur dévouement en ce qui a trait à la protection et au rétablissement des espèces en péril.

Renseignements supplémentaire

Consultez le site Web des espèces en péril
Communiquez avec votre bureau de district du MRNF
Communiquez avec le Centre d'information sur les ressources naturelles
1-800-667-1940
ATS 1-866-686-6072
mnr.nric.mnr@ontario.ca
Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Table des matières