Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’Albatros à pieds noirs (Phoebastria Nigripes) au Canada

Résumé technique

Phoebastria nigripes

Albatros à pieds noirs – Black-footed Albatross

Répartition au Canada :

Eaux territoriales du Canada, au large de la Colombie-Britannique

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada

  • Environ 70 000 km²
  • Zone des eaux territoriales du Canada sur la côte du Pacifique

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non

Superficie de la zone d’occupation (km²)

  • Environ 70 000 km² (environ 22 km² pour les colonies reproductrices; BirdLife International, 2004a)
  • Zone des eaux territoriales du Canada sur la côte du Pacifique et zone terrestre totale des colonies reproductrices (à l’extérieur des eaux canadiennes)

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Non, bien qu’il puisse y avoir des changements concernant la répartition annuelle et saisonnière à l’intérieur de la zone d’occurrence qui sont fondés sur des conditions océaniques changeantes.

Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.

Non applicable aux eaux canadiennes; 12 emplacements de reproduction établis à l’échelle mondiale (consulter la section Répartition)

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Non applicable au Canada; stable ou en croissance à l’échelle mondiale, avec 4 autres emplacements de reproduction (consulter la section Répartition)

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Non

Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Habitat de reproduction stable

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

  • De 17 à 20 années (Niel et Lebreton, 2005, Lewison et Crowder, 2003; NatureServe, 2006);
  • 18,67 années (selon les calculs de l’UICN; BirdLife International, 2004a,b);
  • Consulter le texte à la page 21 concernant les estimations sur la durée d’une génération.

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

123,140 (consulter le tableau 1, p. 23
Estimation du nombre de couples reproducteurs × 2.

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

Inconnue. Sources publiées : en déclin (consulter la section Taille et tendances des populations)

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

  • L’île Laysan, de 1992 à 2005, en déclin (p < 0,002) ;
  • Atoll de Midway, de 1992 à 2005 (p > 0,5; Fig. 11, p. 26).
  • Addition de 3 des 4 plus grandes colonies
  • (les hauts-fonds French Frigate, l’île Laysan et Atoll de Midway), de 1992 à 2005, aucune tendance (p > 0,5; Fig. 13, p. 29).
  • Les données historiques étant limitées, une analyse du pourcentage du déclin au cours de trois générations (environ 60 ans) ne peut être effectuée.

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non, bien qu’il y ait eu des fluctuations interannuelles prononcées d’un bon nombre d’adultes qui retournaient pour des raisons de reproduction.

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de &lt; 1 individu/année)?

Non. Les colonies des îles sont isolées, mais les échanges génétiques sont possibles.

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Stable : bien que les premières colonies du Mexique sont géographiquement isolées, elles ne sont pas génétiquement isolées de la population des îles hawaïennes du Nord-Ouest (consulter la section Répartition) et elles ne sont pas considérées comme étant une population distincte pour les fins de ce rapport

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Non

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

  • Les îles hawaïennes du Nord-Ouest – 118 240 ;
  • Japon – 4 900 (consulter le tableau 1, p. 23)

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

Mortalité accessoire liée aux pêches à la palangre et au filet dérivant; mortalité due aux déversements d’hydrocarbures; la perte d’habitats de reproduction due aux changements climatiques et aux changements du niveau de la mer associés; modifications de la productivité de la mer en raison des changements climatiques; perturbation et déprédation de l’habitat par des espèces envahissantes (plantes, lapins, chats, rats); pollution, y compris l’ingestion de plastique et la bioaccumulation de composés organochlorés; éruption volcanique à Torishima et aux îles Revillagigedo (consulter la section Facteurs limitatifs et menaces ci-dessus).

Effet d’une immigration de source externe

L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?

Sans objet

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

Sans objet

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Sans objet

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Sans objet

Y a-t-il suffisamment d’habitats disponibles au Canada pour les individus immigrants?

Sans objet

La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?

Sans objet

Analyse quantitative

Certains modèles prévoient un déclin de 60 % au cours des 3 générations, tandis que d’autres prévoient que la population sera stable.

Consulter la discussion au sujet des modèles concurrents, p. 29 et 30. Consulter aussi Arata et al., (en cours d’examen). Niel et Lebreton (2005) ont modélisé le taux de mortalité qui aboutirait à un déclin de la population; les estimations concernant les mortalités dues aux prises accessoires de pêche se rapprochent de ce nombre (consulter la page 21, et les pages de 32 à 33).

Statut existant

  • COSEPAC : Espèce préoccupante (2007)
  • UICN : En voie de disparition (A3bd)

Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce préoccupante

Code alphanumérique : Sans objet

Justification de la désignation : Cet oiseau marin longévif à longues ailes (qui vit au-delà de 40 ans) se reproduit sur des îles éloignées des îles d’Hawaï. Cependant, un nombre important d’individus se nourrit au large de la côte de la Colombie-Britannique chaque année, y compris des adultes qui se déplacent sur de grandes distances pour rechercher de la nourriture pour leurs petits. Le nombre d’individus a subi un déclin dans une des deux colonies majeures dans les années 1990, mais la population semble généralement stable. Un grand nombre d'individus sont capturés de façon accessoire par la pêche à la palangre, et la plupart souffrent de l'ingestion de plastique et accumulent des taux élevés de polluants, mais les effets à long terme de ces menaces sont incertains.

Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) : Aucune tendance significative de déclin.
Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Aucune tendance significative de déclin.
Critère C (Petite population globale et déclin) : Population trop grande.
Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : la population répond presque aux critères de la catégorie de répartition limitée (superficie de 22 km² de 12 colonies).
Critère E (Analyse quantitative) : Résultats contradictoires; certains prédisent un déclin de 60 % en 3 générations, alors que d’autres prédisent une population plus ou moins stable.
Critère A (Population globale en déclin) : Aucune tendance significative de déclin.