Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Rapport du COSEPAC sur la situation du rosier sétigère au Canada -­ Mise à jour

Répartition

 

Répartition mondiale

Le rosier sétigère se rencontre principalement dans le Centre des États-Unis, mais on le trouve jusqu’au Canada, dans une petite région adjacente (figure 2). Dans le Sud, son aire s’étend de l’Est du Texas à la vallée du Mississippi et aux contreforts ouest des Appalaches. Au nord, elle atteint le Sud du Michigan et la région adjacente de l’Ontario ainsi que certaines régions de l’État de New York et de la Pennsylvanie. On trouve également quelques petites populations isolées à l’est des Appalaches, probablement issues d’individus cultivés (Lewis, 1958). Le premier rapport de situation du COSEPAC sur le rosier sétigère au Canada (Ambrose, 1984) renferme des cartes montrant l’aire de répartition de l’espèce. Ces cartes se trouvent dans Keddy (1984) de même que sur le site Web du MRO/MRNO, avec une mise à jour des localités où l’espèce est présente (selon le présent rapport).

Répartition du rosier sétigère

Figure 2. Répartition du rosier sétigère (Rosa setigera) en Amérique du Nord (d’après Lewis, 1958).

 

Répartition canadienne

   Au Canada, l’espèce ne se rencontre que dans l’extrême Sud‑Ouest de l’Ontario (figure 3), où elle est mentionnée pour le comté d’Essex (Amherstburg, Malden, île Pelée et Tilbury) depuis la fin des années 1800 (Macoun, 1883‑1886). Oldham (1983) a réalisé un recensement exhaustif de l’espèce dans les aires naturelles de l’Office de protection de la nature de la région d’Essex. L’espèce est signalée également dans la région voisine de Chatham-Kent, ainsi que dans le comté de Lambton et, récemment, juste au‑delà de la limite du comté de Middlesex. Un spécimen a été récolté dans un site disjoint situé dans le comté de Prince Edward en 1944. Ce site n’a pas été vérifié récemment.


Répartition du Rosa setigera au Canada

Figure 3.    Répartition du Rosa setigera au Canada. Les cercles représentent les sites : les cercles vides représentent les sites disparus (énumérés dans le tableau 1), tandis que les cercles pleins représentent les sites existants (énumérés dans le tableau 1) et présumés existants, mais non vérifiés en 2000-2001.