Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Rapport du COSEPAC sur la situation du rosier sétigère au Canada -­ Mise à jour

Facteurs limitatifs et menaces

 

Depuis le rapport de 1984, quatre sites sont entièrement disparus, ou presque, par l’effet d’une expansion urbaine incompatible avec les exigences de l’espèce. D’autres ont été détruits ou sont menacés par une gestion du milieu qui ne tient pas compte du patrimoine naturel. Quelques populations qui se trouvaient en bordure de la voie ferrée sont maintenant en déclin, du fait que l’emprise a été transformée en sentier et que la végétation, n’étant plus tenue en échec, envahit et transforme l’habitat de l’espèce. La succession végétale a de même réduit une des principales populations à quelques individus sénescents (site 19, Malden), et d’autres petites populations subissent le même sort.