Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

SR: l’Autour des palombes (Accipiter gentilis laingi)

Résumé

Autour des palombes de la sous-espèce laingi
Accipiter gentilis laingi

L’Autour des palombes de la sous-espècelaingi(Accipiter gentilis laingi) est une sous-espèce de l’Autour des palombes (A. gentilis) qui ne se trouve que sur la côte du Pacifique de l’Amérique du Nord. Dans le présent rapport, on désigne partout l’espèce sous le nom d’Autour des palombes des îles-de-la-Reine-Charlotte, une sous espèce de l’Autour des palombes. Il réside dans le sud-est de l’Alaska, le long de la côte de la Colombie-Britannique et probablement au sud jusqu’à la presqu’île Olympic, dans le Washington. Les populations et l’aire de répartition de l’Autour des palombes des Îles-de-la-Reine-Charlotte sont de très petite taille comparativement à celles de l’Autour des palombes, qu’on trouve dans une grande partie du nord de l’Amérique du Nord. En Colombie-Britannique, les populations de la sous-espèce se limitent probablement à l’île de Vancouver, aux Îles-de-la-Reine-Charlotte et aux autres grandes îles côtières. La situation de l’Autour des palombes sur la côte du continent demeure incertaine, bien que d’après des études récentes, il pourrait s’y trouver des Autours des palombes des Îles-de-la-Reine-Charlotte.

La modélisation de l’habitat indique que la majeure partie de la population mondiale d’Autours des palombes des Îles-de-la-Reine-Charlotte se trouve en Colombie-Britannique. Les relevés effectués récemment sur l’île de Vancouver et les Îles-de-la-Reine-Charlotte indiquent que la majeure partie de la population de la province vit sur l’île de Vancouver. Nous estimons qu’il y a environ 300 couples reproducteurs sur l’île de Vancouver et 50 sur les Îles-de-la-Reine-Charlotte, mais faute de relevés ou d’évaluations de l’habitat dans bien des secteurs, ces estimations sont très incertaines.

Les principales menaces pour l’habitat sont l’exploitation continue des forêts de peuplements vieux de conifères en basse altitude, qui constituent l’habitat de choix de l’espèce, et des forêts de seconde venue mûres qui lui conviennent. D’après la modélisation de l’habitat, les populations ont décliné comparativement à leurs chiffres historiques à cause de la forte dégradation de l’habitat. Nous prédisons que ce déclin se poursuivra à mesure qu’on continuera d’exploiter les peuplements vieux et que la durée de rotation des récoltes diminuera dans les forêts de seconde venue, ce qui entraînera la perte définitive d’habitats propices à l’Autour des palombes des Îles-de-la-Reine-Charlotte dans de vastes parties des forêts aménagées.

MANDAT DU COSEPAC

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) détermine le statut, au niveau national, des espèces, des sous-espèces, des variétés et des populations sauvages  canadiennes importantes qui sont considérées comme étant en péril au Canada. Les désignations peuvent être attribuées à toutes les espèces indigènes des groupes taxinomiques suivants : mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens, poissons, lépidoptères, mollusques, plantes vasculaires, mousses et lichens.

COMPOSITION DU COSEPAC

Le COSEPAC est composé de membres de chacun des organismes fauniques des gouvernements provinciaux et territoriaux, de quatre organismes fédéraux (Service canadien de la faune, Agence Parcs Canada, ministère des Pêches et des Océans, et le Partenariat fédéral sur la biosystématique, présidé par le Musée canadien de la nature), de trois membres ne relevant pas de compétence, ainsi que des coprésident(e)s des sous-comités de spécialistes des espèces et des connaissances traditionnelles autochtones. Le Comité se réunit pour étudier les rapports de situation des espèces candidates.

DÉFINITIONS

 

Espèce : Toute espèce, sous-espèce, variété ou population indigène de faune ou de flore sauvage géographiquement définie.

Espèce disparue (D) : Toute espèce qui n’existe plus.

Espèce disparue du Canada (DC) : Toute espèce qui n’est plus présente au Canada à l'état sauvage, mais qui est présente ailleurs.

Espèce en voie de disparition (VD)* : Toute espèce exposée à une disparition ou à une extinction imminente.

Espèce menacée (M) : Toute espèce susceptible de devenir en voie de disparition si les facteurs limitatifs auxquels elle est exposée ne sont pas renversés.

Espèce préoccupante (P)** : Toute espèce qui est préoccupante à cause de caractéristiques qui la rendent particulièrement sensible aux activités humaines ou à certains phénomènes naturels.

Espèce non en péril (NEP)*** : Toute espèce qui, après évaluation, est jugée non en péril.

Données insuffisantes (DI)**** : Toute espèce dont le statut ne peut être précisé à cause d’un manque de données scientifiques.

 

* : Appelée « espèce en danger de disparition » jusqu’en 2000.

** : Appelée « espèce rare » jusqu’en 1990, puis « espèce vulnérable » de 1990 à 1999.

*** : Autrefois « aucune catégorie » ou « aucune désignation nécessaire ».

**** : Catégorie « DSIDD » (données insuffisantes pour donner une désignation) jusqu’en 1994, puis « indéterminé » de 1994 à 1999.

 

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a été créé en 1977, à la suite d’une recommandation faite en 1976 lors de la Conférence fédérale-provinciale sur la faune. Le comité avait pour mandat de réunir les espèces sauvages en péril sur une seule liste nationale officielle, selon des critères scientifiques. En 1978, le COSEPAC (alors appelé CSEMDC) désignait ses premières espèces et produisait sa première liste des espèces en péril au Canada. Les espèces qui se voient attribuer une désignation lors des réunions du comité plénier sont ajoutées à la liste.

 

Environment Canada         Environnement Canada

Canadian Wildlife Service          Service canadien de la faune

Le Service canadien de la faune d’Environnement Canada assure un appui administratif et financier complet au Secrétariat du COSEPAC.