Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Loup atlantique (Anarhichas lupus)

Répartition

Répartition mondiale

Adapté à une large gamme de profondeurs et de températures, le loup atlantique est largement réparti sur les deux côtes de l’Atlantique Nord. Dans l’Atlantique Nord-est, on le rencontre depuis l’Islande, les îles Féroé, le Spitzberg, la mer Blanche et la côte mourmane jusqu’aux îles Britanniques et à la côte ouest de la France. Dans l’Atlantique Nord-Ouest, on le trouve à l’ouest du Groenland et au sud du Labrador, dans le détroit de Belle-Isle et dans le golfe du Saint-Laurent, au large des côtes est et ouest de Terre-Neuve et sur les bancs de Terre-Neuve. Son aire la plus méridionale s’étend du plateau néo-écossais au golfe du Maine, parfois même jusqu’au large du New Jersey (Scott et Scott, 1988). Le loup atlantique est donc essentiellement un poisson d’eau froide; Mahon et al. (1998) l’ont identifié comme un membre caractéristique de l’assemblage de poissons démersaux des eaux septentrionales, froides et profondes que l’on trouve sur les plateaux continentaux du nord-est de Terre-Neuve et du sud du Labrador.

Le loup atlantique figure dans plusieurs importants recueils de l’ichtyofaune régionale de l’Atlantique Nord : « The Fishes of the British Isles and North West Europe » de Wheeler, 1969 (pages 449‑452); « Poissons de l'Atlantique Nord-Est et de la Méditerranée » de Whitehead et al., 1986 (sous l’espèce CLOFNAM 165.1.1, p. 1 115); « Atlantic Fishes of Canada » (traduction inédite) de Scott et Scott, 1988 (pages 432‑434); et « Fishes of the Gulf of Maine » de Bigelow et Schroeder, 1953 (pages 503‑507). Ces recueils comprennent chacun des clés, une illustration, une carte de la répartition, des informations sur la biologie et les relations avec les humains, de même que des références.

 

Répartition canadienne

L’atlas en ligne des poissons de fond du PESCEAN (projet d´évaluation stratégique de la côte est de l´Amérique du Nord) (http://www-orca.nos.noaa.gov/projects/ecnasap/ecnasap.html [en anglais seulement]) présente sommairement les données sur la répartition, recueillies sur une période de vingt ans dans le cadre de relevés de recherche scientifiques réalisés dans l’Atlantique Nord-Ouest (carte ATLWOL, reproduite ici à la figure 2). Le PESCEAN est un projet conjoint canado-américain de synthèse et de cartographie qui s’intéresse aux ressources marines vivantes et à leurs habitats. La carte montre que l’aire de répartition du loup atlantique dans l’ouest de l’Atlantique se trouve principalement au Canada, où sa prévalence et son abondance sont les plus élevées dans la zone profonde de la plate-forme continentale, au large du nord-est de Terre-Neuve-et-Labrador.

Figure 2.  Carte combinée de la répartition de l’Anarhichas lupus dans l’Atlantique ouest, tirée du site Web du PESCEAN – http://www-orca.nos.noaa.gov/projects/ecnasap/maps/atlwol.gif

Figure 2.  Carte combinée de la répartition de l’Anarhichas lupus dans l’Atlantique ouest, tirée du site Web du PESCEAN – http://www-orca.nos.noaa.gov/projects/ecnasap/maps/atlwol.gif