Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Requin-taupe bleu (Isurus oxyrinchus) au Canada - Mise à jour

Résumé technique

Isurus oxyrinchus

Requin-taupe bleu (Population de l’Atlantique) – Shortfin Mako (Atlantic population)

Répartition au Canada :

Océan Atlantique – les bancs Georges et Browns, le long du plateau continental de la Nouvelle-Écosse, les Grands Bancs et dans le golfe du Saint-Laurent.

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada

Somme dans l’ensemble de l’aire de répartition canadienne annuelle déterminée à partir des prises : 1 200 000 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu

Superficie de la zone d’occupation (km²)

Représente l’étendue canadienne des observations fréquentes et périodiques (prises) : 800 000 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu

Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.

Répandus, non circonscrits

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

s.o.

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

s.o.

Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

On ne considère pas que l’habitat a changé.

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

14 ans (minimum)

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

Inconnu

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue :

Atlantique Nord

  1. Pêche à la palangre aux États-Unis, de 1986 à 2000 (Baum) : Déclin de 40 %
  2. Pêche à la palangre aux États-Unis et au Japon, de 1971 à 2003 (CICTA) : Déclin de 50 %

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue :

Atlantique Nord au Canada

  1. Pêche à la palangre au Canada et au Japon sur le plateau néo-écossais, de 1988 à 2003 (Campana) : Aucune tendance

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Non

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Considéré comme une population de l’Atlantique Nord

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Non

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

s.o.

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

La principale menace est la mortalité causée par les activités de pêche dans le cadre desquelles des requins-taupes bleus sont pris de manière accessoire.

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

Le requin-taupe bleu de l’ensemble de l’Atlantique Nord est considéré comme une seule population. Le statut au Canada reflète la population dans son entier. Des indices d’abondance semblent indiquer un déclin pour la population de l’Atlantique Nord.

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Oui

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Oui (espèce saisonnière)

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Oui

La possibilité d’une immigration de populations externes existe-elle?

Oui, mais la population source de l’Atlantique Nord est de toute évidence en déclin.

Analyse quantitative

Pas effectuée

Statut existant

  • COSEPAC : Menacé
  • UICN : Faible risque, quasi menacé

Statut et justification de la désignation

Statut : Menacée

Code alphanumérique : A2b

Justification de la désignation : En tant que grand requin pélagique (longueur maximale de 4,2 m) qui atteint la maturité assez tardivement (de 7 à 8 ans), l'espèce a des caractéristiques de cycle biologique qui la rendent particulièrement susceptible à un taux croissant de mortalité de toutes sources, y compris des activités humaines. L'espèce est circumglobale dans les eaux tempérées et tropicales. Les individus trouvés du Canada Atlantique sont considérés comme faisant partie d'une population plus vaste de l'Atlantique Nord. Puisqu'il ne semble pas y avoir de raison de supposer que la « population » du Canada Atlantique est démographiquement ou génétiquement indépendante de la population plus vaste de l'Atlantique, la situation de l'espèce du Canada Atlantique devrait donc refléter la situation de l'espèce dans l'ensemble de l'Atlantique Nord. Bien qu'il n'y ait pas de déclin dans un indicateur de la situation pour l'espèce du Canada Atlantique, deux analyses indiquent des déclins récents dans l'ensemble de l'Atlantique Nord (40 % de 1986 à 2001; 50 % de 1971 à 2003). Les causes principales du déclin de cette espèce (mortalité causée par la prise accessoire pendant des activités de pêche à la palangre et d'autres pêches) sont comprises et pourraient être renversées, mais ces causes de mortalité n'ont pas été réduites de façon adéquate.

Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) : Les captures par unité d’effort (CPUE) par la pêche à la palangre aux États-Unis ont diminué de 41 % entre 1986 et 2000, alors que l’analyse de la CICTA des données de pêche à la palangre au Japon et aux États-Unis montre un déclin de 50 % entre 1971 et 2003 (correspond au critère de la catégorie « menacée » A2b). Des estimations très préliminaires de la CICTA indiquent que la population actuelle de l’Atlantique comporte entre 31 % et 33 % environ de biomasse non exploitée, un poids inférieur à celui résultant des tendances en matière d’habitat. L’analyse des CPUE par la pêche à la palangre au Canada entre 1988 et 2003 ne montre aucune tendance, mais cet indice a reçu une pondération plus faible en raison de la variabilité élevée et car il ne représente qu’une partie de la population (individus entrant au Canada).

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : s.o.

Critère C (Petite population globale et déclin) : s.o.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : s.o.

Critère E (Analyse quantitative) : s.o.