Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur les couleuvres agiles à ventre jaune de l’Est et de l’Ouest au Canada - Mise à jour

Protection actuelle ou autres désignations de statut

Le C. c. flaviventris est protégé en vertu de la Wildlife Act de la Saskatchewan. Son statut juridique a été modifié en 1988 pour passer de la désignation d’« espèce sauvage pour laquelle il n’y pas de saison fermée » [traduction libre] à celui d’« espèce sauvage pour laquelle il n’y pas de saison ouverte » [traduction libre]. La désignation du statut patrimonial provincial du C. c. flaviventris est S3, ce qui signifie que la sous-espèce risque de disparaître du pays ou de disparaître complètement (NatureServe, 2003). Au niveau fédéral, cette espèce a été désignée comme espèce préoccupante (vulnérable) par le COSEPAC en avril 1991. Le C. c. flaviventris n’est pas protégé en vertu de la Wildlife Act de l’Alberta.

Le C. c. mormon est protégé en vertu de la Wildlife Act de la Colombie-Britannique, qui interdit de le tuer, de le récolter ou de le garder en captivité. Le C. c. mormon est répertorié comme espèce sauvage désignée en vertu de la Forest and Range Practices Act, qui peut accorder une protection sur les terres de la Couronne. En raison de ses besoins en matière d’habitat, le C. c. mormon dispose d’une aire de répartition limitée en Colombie-Britannique, où on ne le trouve que dans les bassins de l’Okanagan, de la Thompson, de la Nicola et du moyen Fraser au nord de Churn Creek (Shewchuk et Waye, 1995; CDC, 2003). L’espèce est donc inscrite sur la liste bleue en Colombie-Britannique, parce qu’elle est confinée aux prairies sèches qui sont actuellement menacées. Au niveau fédéral, le C. c. mormon a été désigné comme « non en péril » au Canada en 1991. La désignation de statut patrimonial provincial du C. c. mormon est S3S4, ce qui signifie que la sous-espèce pourrait disparaître du pays ou disparaître complètement (NatureServe, 2003).

Ni le C. c. flaviventris ni le C. c. mormon ne sont répertoriés comme espèces menacées ou en voie de disparition aux États-Unis; par conséquent, ils ne sont pas protégés en vertu de la Endangered Species Act des États-Unis (USFWS, 1999). Le C. c. mormon est considéré comme en sécurité au Nevada, vulnérable au Colorado et gravement mis en péril au Texas. D’autres États ne le répertorient pas, excepté comme C. constrictor. Son statut est N5 aux États-Unis (NatureServe, 2003). Le C. constrictor est aussi en sécurité dans les États frontaliers avec le Canada, le Washington (S5), l’Idaho (S5), le Montana (S5).

À l’échelle mondiale, l’espèce est considérée comme étant en sécurité (G5; NatureServe, 2003). La liste rouge de l’Union mondiale pour la nature (UICN) ne répertorie ni le C. c. flaviventris ni le C. c. mormon (UICN, 2003). La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) ne répertorie aucun serpent du genre Coluber (PNUE-WCMC, 2003).