Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur les couleuvres agiles à ventre jaune de l’Est et de l’Ouest au Canada - Mise à jour

Résumé du rapport de situation

Le Coluber constrictor flaviventris est en péril au Canada pour les raisons suivantes :

  1. L’aire de répartition du C. c. flaviventris est limitée à seulement une petite partie du sud de la Saskatchewan.
  2. Les populations sont probablement peu nombreuses et isolées les unes des autres, ce qui les rend plus vulnérables à la stochasticité démographique et environnementale et à la disparition.
  3. Le C. c. flaviventris a vraisemblablement connu un déclin dans toute son aire de répartition en raison de la perte d’habitat. Ce déclin ne peut pas être chiffré ni attesté en raison d’un manque de surveillance et de recherche.
  4. La disponibilité limitée des lieux d’hibernation convenables et leurs exigences restrictives en la matière rendent les couleuvres agiles particulièrement vulnérables aux activités humaines. Le C. c. flaviventris partage en outre ses terriers avec des crotales, qui ont été la cible de la persécution humaine. À cause de leur coloration similaire, les jeunes couleuvres agiles peuvent être confondues avec des crotales et être également persécutées.
  5. Les populations de la Saskatchewan sont probablement des populations continues avec celles du Montana. Tout aménagement futur le long de cette frontière pourrait gêner les déplacements des animaux, s’il y a de tels déplacements actuellement.
  6. La désignation de statut patrimonial provincial du C. c. flaviventris est S3 pour la Saskatchewan, ce qui signifie que cette sous-espèce est rare ou peu commune (NatureServe, 2003). Cette sous-espèce n’a pas été classée en Alberta.

 

Le Coluber constrictor mormon est en péril au Canada pour les raisons suivantes :

  1. La disponibilité limitée des lieux d’hibernation convenables et leurs exigences restrictives en la matière rendent les couleuvres agiles particulièrement vulnérables aux activités humaines, notamment parce que ce serpent ne survit pas dans des zones aménagées.
  2. Un nombre considérable d’habitats appropriés pour les couleuvres agiles ont disparu, en particulier dans la région de la vallée de l’Okanagan, où se trouve l’essentiel de la population.
  3. Au moins une population, et probablement trois de plus, sur les cinq populations répertoriées en Colombie-Britannique sont fragmentées et isolées de toute autre population. Vu la taille réduite des populations et de l’habitat, ces populations sont sensibles à la stochasticité démographique et environnementale.
  4. La principale population est probablement continue avec celle de l’État de Washington, mais la population qui se trouve au nord (Thompson et Fraser) ne bénéficie pas d’une immigration de source externe, et trois des quatre populations du sud sont peu susceptibles de bénéficier de cette immigration.
  5. Le recrutement des C. c. mormon peut être limité par la mortalité sur les routes, qui touche essentiellement les jeunes se dispersant et les femelles reproductrices au cours des migrations vers les lieux de ponte.
  6. Le C. c. mormon pourrait avoir subi un déclin dans toute son aire de répartition à cause de la perte d’habitat, mais ce déclin ne peut être ni chiffré ni attesté en raison d’un manque de surveillance et de recherche.
  7. La couleuvre à nez mince du Grand Bassin (Pituophis catenifer deserticola) et le crotale de l’Ouest (Crotalus oreganus) sont sympatriques avec le C. c. mormon, et occupent le même habitat et les mêmes régions. Les couleuvres à nez mince du Grand Bassin et les crotales de l’Ouest sont tous deux désignés comme espèces menacées par le COSEPAC pour des raisons similaires à celles qui pourraient être évoquées pour les couleuvres agiles, en particulier la perte de la qualité et de la quantité de l’habitat qui mènerait au déclin de la population. Les couleuvres agiles sont confrontées à d’autres menaces parce qu’elles ne survivent pas dans les lieux soumis au développement urbain et parce qu’elles sont probablement plus exposées aux effets nuisibles de l’épandage de pesticides et de l’utilisation de machines agricoles. Les couleuvres à nez mince semblent toutefois beaucoup moins communes que les couleuvres agiles en Colombie-Britannique, et elles ressemblent à des crotales, ce qui n’est pas le cas des couleuvres. De plus, les couleuvres agiles atteignent la maturité plus tôt et sont plus fécondes que les couleuvres à nez mince.
  8. La désignation de statut patrimonial provincial du C. c. mormon est S3S4, S3 signifie qu’il est rare ou peu commun, peut être sensible aux perturbations de grande ampleur comme la disparition des populations périphériques, S4 signifie de fréquent à commun, apparemment en sécurité, mais pouvant avoir une répartition limitée ou faire l’objet de menaces futures.