Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur les couleuvres agiles à ventre jaune de l’Est et de l’Ouest au Canada - Mise à jour

logo du COSEPAC

COSEPAC
Résumé

Couleuvres agiles à ventre jaune de l’Est et de l’Ouest
Coluber constrictor flaviventris
et
Coluber constrictor mormon

Information sur l’espèce

La couleuvre agile, Coluber constrictor, est la seule espèce du genre Coluber, famille des Colubridés, en Amérique du Nord. Trois sous-espèces ont été signalées au Canada, soit la couleuvre agile à ventre jaune de l’Est, Colubar constrictor flaviventris, la couleuvre agile à ventre jaune de l’Ouest, Colubar constrictor mormon, et la couleuvre agile bleue, Colubar constrictor foxii. Les couleuvres agiles possèdent un corps long et effilé. La couleur du dos varie du vert olive au bleu ardoise et celle du ventre oscille entre le jaune et le crème. Les couleuvres juvéniles ont sur la face dorsale des taches ou des bandes sombres qui tendent à disparaître à mesure que l’âge de reproduction approche. Comme leur nom le laisse entendre, les couleuvres agiles à ventre jaune ont le ventre qui va du jaune pâle au jaune éclatant.

 

Répartition

La couleuvre agile, C. constrictor, est un serpent fort répandu dans toute l’Amérique du Nord et l’Amérique centrale, du Maine jusqu’au sud de la Colombie-Britannique et, au sud, jusqu’aux Keys en Floride et au nord du Guatemala en Amérique centrale. Au Canada, on trouve le C. c. flaviventris uniquement dans l’extrême centre-sud de la Saskatchewan et éventuellement dans l’angle sud-est de l’Alberta, alors qu’on trouve le C. c. mormon dans le sud et le centre de l’intérieur de la Colombie-Britannique, région qui comprend les bassins hydrographiques de South-Columbia, de la Kettle, de l’Okanagan, de la Similkameen, de la Nicola et de la Thompson.

 

Habitat

Les couleuvres agiles occupent une variété d’habitats ouverts, notamment des prairies, des zones agricoles, des marais, des buissons d’armoise, des prairies mixtes et des terres désertiques. Les couleuvres agiles pondent leurs œufs dans des terriers de rongeurs abandonnés, sur du bois en décomposition, à l’intérieur de souches, dans la matière végétale en décomposition, sous des roches plates, dans un sol meuble ou sur des talus d’éboulis stables. Elles passent l’hiver en hibernation dans des gîtes d’hivernage, collectifs ou non, assez profonds pour les protéger du gel et généralement situés sur des pentes rocheuses orientées au sud.

 

Biologie

Les couleuvres agiles femelles atteignent la maturité vers deux ou trois ans et produisent au maximum une couvée par an, quoique certaines ne se reproduisent que tous les deux ans. Les couleuvres agiles s’accouplent au printemps lorsqu’elles sortent de leur tanière d’hiver. La taille de la couvée dépend de la condition physique, notamment des réserves en graisse, et atteint en moyenne de quatre à vingt œufs. La durée de l’incubation est de deux mois environ. Le régime alimentaire des C. c. flaviventris et des C. c. mormon juvéniles et adultes se compose surtout d’insectes, principalement des grillons et des sauterelles. Les couleuvres agiles adultes se nourrissent également de proies de plus grande taille comme les petits mammifères, les reptiles, les oiseaux et les amphibiens.

 

Taille et tendances des populations

Les couleuvres agiles sont généralement visibles, car elles sont actives durant le jour. On peut donc être porté à surestimer leur abondance relativement à d’autres espèces de serpents qui sont plutôt nocturnes. Il est toutefois évident que les C. c. flaviventris sont assez rares en Saskatchewan tout comme les C. c. mormon en Colombie-Britannique, où leur nombre a probablement diminué en raison de la perte d’habitats et de l’expansion des régions urbaines. On ne connaît pas le nombre d’individus adultes des deux sous-espèces.

 

Facteurs limitatifs et menaces

Les C. c. flaviventris et les C. c. mormon sont tous deux vulnérables à la perte d’habitat, car ils manifestent une grande fidélité à un site et ont besoin de gîtes d’hivernage adéquats, de sites de nidification et d’aires d’alimentation en été. La disponibilité de bons sites de tanières limite les populations de couleuvres agiles, qui peuvent ne pas être en mesure de se déplacer ailleurs lorsque leur tanière est détruite par les activités humaines. Par ailleurs, l’épandage des pesticides réduit le nombre d’insectes dont les couleuvres agiles se nourrissent et les contamine, mais on n’a pas encore établi quel effet cela pourrait avoir sur leur population. Le recrutement des C. c. mormon serait limité par la mortalité routière, qui touche plus particulièrement les couleuvres juvéniles lors de leur dispersion et les femelles gravides lors des migrations. Finalement, les couleuvres agiles cherchent souvent des insectes pour se nourrir dans les habitats agricoles et sont fréquemment tuées par des machines agricoles comme les faucheuses ou les botteleuses mécaniques.

 

Importance de l’espèce

Les trois sous-espèces présentes au Canada se trouvent à l’extrême limite septentrionale de leur aire de répartition, où les populations sont petites et de plus en plus limitées par l’absence d’habitats convenables. Le C. c. flaviventris et le C. c. mormon utilisent des habitats canadiens uniques, soit la prairie mixte de la Saskatchewan et la région du Grand Bassin (Colombie-Britannique). Il s’agit du serpent le plus rapide au Canada.

 

Protection actuelle ou autres désignations de statut

La Saskatchewan Wildlife Act de 1988 interdit de tuer ou de posséder des couleuvres agiles à ventre jaune de l’Est, C. c. flaviventris, sans autorisation. La désignation de statut patrimonial provincial du C. c. flaviventris en Saskatchewan est S3, ce qui signifie que cette sous-espèce est rare ou peu commune. Il n’existe aucune protection juridique ou classification des couleuvres agiles en Alberta puisque aucun des quelques relevés provenant de cette province n’a été examiné. Des études officielles sont nécessaires pour vérifier l’existence d’une population reproductrice de couleuvres agiles en Alberta. NatureServe classe le C. c. flaviventris comme une espèce exposée à la disparition ou à l’extinction (N3) au Canada et comme une espèce en sécurité (G5T5) dans le monde. Aux États-Unis, le C. c. flaviventris est classé comme une espèce répandue, abondante et en sécurité (N5). Le C. c. flaviventris a été désigné comme une espèce préoccupante par le COSEPAC en avril 1991.

Le Coluber constrictor mormon est protégé par la Wildlife Act de la Colombie-Britannique, qui interdit de le tuer, de le capturer ou de le garder en captivité. Le C. c. mormon est classé en tant que « espèce sauvage identifiée » aux termes de la Forest and Range Practices Act. En Colombie-Britannique, le C. c. mormon figure sur la liste bleue, car on ne le trouve que dans les habitats de prairies sèches, qui sont actuellement menacés. La désignation de statut patrimonial provincial du C. c. mormon est S3S4 en Colombie-Britannique : S3 indique une espèce « rare ou peu commune; peut être affectée par des perturbations à grande échelle » alors que S4 indique une espèce « fréquente à commune; apparemment non en péril, mais peut avoir une aire de répartition limitée; ou menaces futures pressenties ». NatureServe classe le C. c. mormon comme N3N4 au Canada, N5 aux États-Unis et G5T5 dans le monde. Le C. c. mormon a été désigné comme une espèce non en péril par le COSEPAC en 1991 (Campbell et Perrin, 1991).