Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’hyménoxys herbacé (Hymenoxys herbacea) au Canada - Mise à jour

Information sur l’espèce

Nom et classification

Nom scientifique :

Hymenoxys herbacea (E.L. Greene) Cusick

Référence bibliographique :

Cusick, A. W. 1991. Rhodora 93: 238-241.

A. Cronquist (in Gleason et Cronquist, 1991, p. 864) a également nommé la plante Hymenoxys herbacea (E.L. Greene) Cronquist, mais la publication de Cusick est antérieure à celle de Cronquist (Oldham, 1997).

Spécimen type :

berge du canal Illinois, près de Joliet, 25 mai 1864. Herborisateur : le spécimen est enregistré à l’herbier GH sans mention du nom de l’herborisateur, mais un spécimen de l’herbier NY, récolté par W. Boott, est probablement un double du spécimen type.

Synonymes :

Actinella scaposa Nutt. var. glabra A. Gray (Gray’s Manual of Botany, 5e éd., p. 263, 1867).
Tetraneuris herbacea E.L. Greene (Pittonia 3:269, 1896).
Tetraneuris acaulis (Pursh) Greene.
Actinea herbacea(E.L. Greene) Robinson (Rhodora 10: 68, 1908).
Actinea scaposa(Pursh) Spreng. var. glabra (A. Gray) Cronquist (Rhodora 47: 403, 1945).
Hymenoxys acaulis(Pursh) Parker var. glabra (A. Gray) Parker (Madroño 10: 159, 1950).

Nom commun :

Hyménoxys herbacé

Famille :

Astéracées (Composées)

Tribu :

Hélianthées

Grand groupe végétal :

Dicotylédones (Angiospermes)

>Description

L’Hymenoxys herbacea (E.L. Greene) Cusick est une herbacée vivace de petite taille à une ou plusieurs rosettes de feuilles pouvant atteindre 10 cm de hautuer (figure 1). Les feuilles entièrement développées sont vert foncé, modérément pubescentes et recouvertes d’une épaisse cuticule interrompue par de nombreux stomates. Les rosettes, persistantes, se forment après la floraison, à partir des rhizomes ou de la tige aérienne, ligneuse et persistante (De Mauro, 1993). Les boutons floraux se forment à l’automne et s’épanouissent au printemps suivant. Au Canada, la floraison a lieu du début mai au début juillet (Johnson, 1984). Les capitules, jaune or, solitaires et à pédoncule court, sont formés d’un disque de fleurs tubuleuses parfaites, entouré de fleurs ligulées pistillées.

Figure 1. L’Hymenoxys herbacea (dessin de Jack Wellington).

Figure 1. L’Hymenoxys herbacea (dessin de Jack Wellington).

Caractères distinctifs

L’H. herbacea se distingue de l’espèce la plus étroitement apparentée, l’H. acaulis var. acaulis, par l’absence de poils glanduleux sur les feuilles (Cusick, 1991).

Descriptions publiés.

L’H. herbacea a été décrit pour la première fois par Gray (1867), sous le nom d’Actinella scaposa var. glabra. D’autres auteurs ont décrit le taxon, le plus souvent en rapport avec l’évolution de la nomenclature (Cusick, 1991).

Espèces apparentées dans la régions

De toutes les espèces présentes dans la péninsule Bruce et à l’île Manitoulin, le Coreopsis lanceolata L. est probablement celle qui ressemble le plus à l’H. herbacea. Cependant, chez l’H. herbacea, la plante est moins haute, la floraison commence trois semaines plus tôt, et les rayons sont jaunes plutôt que jaune-orangé. En outre, les capitules de l’H. herbacea sont toujours solitaires alors que ceux du C. lanceolata peuvent être solitaires ou réunis à plusieurs sur chaque pédoncule, et les premiers ont un diamètre inférieur à celui des seconds (de 4 à 6 cm comparativement à de 6 à 8 cm) (Gleason et Cronquist, 1991).