Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’hyménoxys herbacé (Hymenoxys herbacea) au Canada - Mise à jour

Importance de l'espèce

Les 38 populations canadiennes de l’hyménoxys herbacé (qui subsistent parmi les 39 répertoriées) forment environ 95 p. 100 de l’effectif mondial de l’espèce. Aux États-Unis, seul autre pays où elle est présente, l’espèce se trouve seulement dans deux localités, et elle y est considérée comme menacée. L’hyménoxys herbacé compte parmi les rares espèces dont la majeure partie de l’effectif mondial se trouve au Canada.

Dans plusieurs localités, l’hyménoxys herbacé domine la communauté végétale (De Mauro, 1993). L’espèce pousse principalement dans des alvars, communautés rares à l’échelle du globe (Brownell et Riley, 2000) qui regroupent souvent d’autres espèces qui sont rares dans le monde ou la province. Le pollen de l’hyménoxys herbacé nourrit une diversité de butineurs au début du printemps, période où les autres ressources alimentaires sont limitées (Campbell, 2001).

L’aire canadienne de l’espèce est une région de chalets, à vocation d’écotourisme, l’un des secteurs récréatifs qui connaissent la plus forte croissance en Amérique du Nord.

L’hyménoxys herbacé est cultivé comme plante d’ornement et se multiplie facilement par bouturage. En horticulture, on le trouve le plus souvent sous son ancien nom d’Actinea herbacea (D. Fraser, comm. pers., 2002).