Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Mouette rosée au Canada - Mise à jour

Protection actuelle ou autres désignations de statut

La Mouette rosée a été désignée espèce préoccupante par le COSEPAC en avril 1981. Ce statut a été examiné et confirmé en avril 1996, puis réexaminé et modifié à une désignation d’espèce menacée en novembre 2001. L'article 33 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) interdit d'endommager ou de détruire la résidence d'une espèce inscrite comme menacée, en voie de disparition ou disparue du pays. En plus de la protection de la LEP, l'espèce est protégée par la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs. La chasse et la collecte d'œufs, de nids et d'oiseaux sont interdites en vertu de ces lois au Canada et aux États-Unis. La Mouette rosée est protégée en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada dans le parc national Wapusk, mais la nidification de l’espèce n'a pas été observée à cet endroit.

La Mouette rosée est considérée vulnérable/apparemment non en péril (vulnerable/apparently secure) (NatureServe, 2005 : G3G4 au Canada : Manitoba et aux États-Unis : Alaska) et non menacée à l'échelle mondiale (not globally threatened) (Burger et Gochfeld, 1996). L'espèce est désignée comme menacée en vertu de l'Annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril et est considérée rare à l'échelle nationale (N2B) et gravement en péril (critically imperiled) au Manitoba (S1B) (NatureServe, 2004). À l'échelle mondiale, l'espèce est cotée G3G4, c'est-à-dire vulnérable (vulnerable), et son statut national n'a pas été évalué aux États-Unis, sauf en Alaska, où elle est cotée S3N, soit également vulnérable (vulnerable).