Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le chabot du versant est (populations des rivières St. Mary et Milk) (Cottus sp.) au Canada

Résumé technique

Cottus sp.

Chabot du versant est
Populations des rivières St. Mary et Milk
“Eastslope” Sculpin
St Mary and Milk River Populations

Répartition au Canada : Alberta


Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km2) au Canada
[voir le texte, calculée selon la figure 4]
< 2 600 km2
Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue)
Inconnue
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?
Inconnues
Superficie de la zone d’occupation (km2)
(La longueur de rivière est de 80 km (rivière St. Mary) et de 220 km (rivière Milk), la largeur maximale de la rivière est de 0,02 km, et les chabots n’utilisent pas toute l’étendue des deux rivières, voir la section Répartition dans le rapport)
< 6 km2
Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue)
En déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?
Mineures, mais non extrêmes
Nombre d’emplacements existants (connus ou supposés) (voir tableaux 1, 2)
3
Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue)
En déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur >1)?
Incertaines, mais semble probables en réaction aux cycles secs et humides
Nombre de sites historiques desquels des unités désignables sont disparues
Possiblement 2
Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).
En déclin


Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.)
De 2 à 3 ans
Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles)
Inconnu
Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue
Inconnue
S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte)
Inconnu
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?
Inconnues, mais il y a une certaine indication que cela a été le cas en réaction à des cycles secs et humides
La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de ≤ 1 individu/année)?
Quelque peu
Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue)
En déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur >1)?
Inconnues
Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune
Inconnus


Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

Aire de répartition limitée, zone d’occupation globale limitée à une étendue de ~ 80 km de la rivière St. Mary et de 220 km de la rivière Milk de l’Alberta (mais < 1 km de largeur à l’endroit le plus large).

  • Perte et dégradation de l’habitat résultant de la perte du débit d’eau causée par les retenues, les dérivations et le prélèvement de l’eau, ainsi que par de fréquentes épisodes de sécheresse qui peuvent devenir plus prononcées en raison du changement climatique mondial.

 


Effet d’une immigration de source externe : Modérée (rivière St. Mary seulement)

Statut ou situation des populations de l’extérieur?
États-Unis (voir ci-dessous)
Protégé
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible? (voir les sections sur la Répartition et les Facteurs limitatifs)
Possible du cours supérieur de la rivière St. Mary aux États-Unis
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?
Probablement
Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?
Inconnu


Analyse quantitative

S.O.

 


Statut actuel

L'entité chabot du versant est n'est pas inscrite séparément par la Association for Biodiversity Information. Le chabot du Columbia, Cottus hubbsi, et le « chabot tacheté », Cottus bairdii, sont inscrits comme suit :

Chabot du Columbia, Cottus hubbsi

Classements de NatureServe (NatureServe 2004)


Mondial -

G5T4Q


National

États-Unis - N?
Canada - N?


Régional

États-Unis - Oregon S4
Canada - BC S3


Classement provincial -

bleu (Conservation Data Centre de la Colombie-britannique 2000)


Espèces sauvages 2000 -

espèce non inscrite (Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril 2001)


COSEPAC -

préoccupante 2000 (COSEPAC 2004)


Chabot tacheté, Cottus bairdii

Classements de NatureServe (NatureServe 2004)


Mondial -

G5


National

États-Unis - N5
Canada - N5


Régional

US - AL - S2, AR - SE1, CO - S4, DE - S1, GA - S4, ID - S5, IL - S2, IA - S4, IA - S2, KY - S4, MD - S3S4, MI - S5, MN - S?, MS - S4?, MO - S4, MT - S5, NN - S1, NV - S?, NJ - SR, NM - S1?, NY - S4, NC - S5, OH - S?, OR - S4?, PA - S5, TN - S5, UT - S4, VT - S2, VA - S4, WA - S3, WV - S5, WI - S4, WY - S5
Canada - AB - S1, BC - S3, MB - S5, NF/LA - S3S4, ON - S5, QC - S5


Classement provincial -

BC bleu ( British Columbia Conservation Data Centre de la Colombie Britannique 2000)


Espèces sauvages 2000 -

(Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril 2001)


National -

4


Provincial -

BC - 3, AB - 6, MB - 4, ON - 4, QC - 4


COSEPAC -

menacée (mai 2005)

 


Statut et justification de la désignation

Statut : Menacée
Code alphanumérique : D2

Justification de la désignation : La zone d’occurrence de cette espèce est très limitée dans les rivières St. Mary et Milk au Canada, où la perte et la dégradation de l’habitat causées par les déviations de cours d’eau, des conditions qui ont été aggravées au cours des récentes années par la sécheresse, les touchent.

 


Application des critères

Critère A (Population globale en déclin) :
Sans objet : aucune donnée ne donne à croire que la population soit en déclin. Cependant, en raison de sa répartition limitée, de la perte de certains habitats et des menaces existantes et éventuelles qui pèsent sur elle (p. ex. sécheresse, prélèvement de l'eau, construction possible d'un barrage sur la rivière Milk), l'espèce pourrait être désignée menacée selon le critère A4c.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) :
Sans objet : la zone d'occurrence (2 600 km2) est de moins de 5 000 km2, la zone d'occupation (6 km2) est de moins de 500 km2, cette espèce occupe moins de cinq sites et il y a diminution de la zone d'occupation, de la quantité d’habitats et de la qualité de ceux-ci et de la population, mais la rapidité de ces phénomènes demeure inconnue. Certaines données suggèrent que les populations fluctuent en réponse aux conditions périodiques de sécheresse, mais l’ampleur du phénomène est inconnue.

Critère C (Petite population globale et déclin) :
Sans objet : la taille et les tendances des populations sont inconnues, mais celles-ci comptent au moins 1 000 individus matures (il n'existe aucune estimation quantitative). Il n'y a aucune donnée suggérant que la population soit en déclin, mais des augmentations et des diminutions ont été enregistrées à divers endroits.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) :
Correspond aux critères de la catégorie « menacée », D2 (c.-à-d. répartition restreinte, espèce connue dans seulement trois sites et zone d'occupation de moins de 6 km2). L'espèce est vulnérable aux pratiques agricoles qui modifient les cours d'eau pour l'irrigation et aux conditions de sécheresse attribuables au réchauffement de la planète.

Critère E (Analyse quantitative) :
Not Applicable – Sans objet : aucune donnée disponible.