Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le chat-fou liséré (Noturus insignis) au Canada - Mise à jour

Habitat

Description

Les caractéristiques de l’habitat que recherche le Noturus insignis ont été décrites par Goodchild (1990), McAllister et Coad (1974) et Taylor (1969). Ce poisson privilégie les rivières aux eaux claires, à pente marquée, à courant modéré avec des radiers à fond de rochers, de cailloux ou de gravier (Goodchild, 1990). Des descriptions d’habitat semblable ont été fournies pour les spécimens de chats-fous lisérés capturés dans les radiers de la rivière Fall, du ruisseau Bolton et de la rivière Mississippi (comté de Lanark), en 1997. Les fiches de terrain du MRNO décrivent l’habitat de la rivière Fall comme des eaux à courant lent à modéré avec une profondeur maximale de capture de 0,6 m. Dans le tronçon de radier, le substrat était constitué de gravier avec un peu de sable et de cailloux et des débris de troncs d’arbres; on notait la présence de végétaux submergés et flottants. Dans le ruisseau Bolton, la profondeur maximale de capture était de 0,5 m, avec un courant faible ou nul sur un substrat de gravier parsemé de cailloux et de rochers, et on notait l’absence de plantes aquatiques. Dans la rivière Mississippi, la profondeur maximale de capture était de 0,6 m, le courant était rapide et le substrat constitué de cailloux, de gravier et de rochers.

L’intensification de l’activité des castors (Castor canadensis) peut amener une submersion des radiers et un ralentissement du courant, ce qui fait disparaître les radiers et l’habitat du chat-fou liséré (Coad, 1986). La sédimentation causée par l’érosion, l’agriculture ou le développement urbain affecte aussi la survie du chat-fou liséré; ce poisson ne tolère pas le colmatage du substrat rocheux par les sédiments (Coad, 1986). Selon Goodchild (1990) et Coad (1986), ce poisson se trouve rarement dans des habitats différents, et tout changement dans les conditions favorables peut nuire considérablement à sa survie. Depuis la publication du premier rapport de situation, on a capturé (en 1993) plusieurs spécimens de Noturus insignis dans les lacs du comté de Muskoka, ce qui indique que les préférences de ce poisson en matière d’habitat ne sont donc peut-être pas aussi restrictives qu’on le croyait. Dans le lac Muskoka, on a capturé des chats-fous lisérés dans des eaux tranquilles à fond de rochers et de sable. Dans le lac Joseph, les spécimens capturés se trouvaient dans des eaux à courant faible et à substrat de cailloux et de rochers avec un peu de gravier.