Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le chat-fou liséré (Noturus insignis) au Canada - Mise à jour

Facteurs limitatifs et menaces

Le chat-fou liséré peut être touché par la modification de son habitat. Des publications (Coad, 1986; Goodchild, 1990) décrivent avec précision les exigences de cette espèce en matière d’habitat, mais de récentes captures effectuées dans les lacs du comté de Muskoka permettent de penser que cette espèce est plus tolérante qu’on ne le croyait. Toute activité qui fait disparaître les radiers ou qui ralentit l’écoulement de l’eau peut limiter la taille des populations (Coad, 1986). Ce poisson ne tolère pas le colmatage du substrat rocheux par le limon (Coad, 1986), phénomène dû à l’érosion ou au développement agricole et urbain. Le petit nombre d’individus, les variations de la taille des populations et la faible superficie d’habitat convenable restreignent les effectifs et la répartition du chat-fou liséré, qui se trouve au Canada à la limite septentrionale de son aire. La collecte de spécimens peut également avoir contribué à l’affaiblissement de populations peu nombreuses au départ.