Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Ptychobranche réniforme (Ptychobranchus fasciolaris) au Canada

Sommaire du rapport de situation

Dans le passé, le Ptychobranchus fasciolaris était présent dans 12 États américains et dans la province d’Ontario, son aire de répartition allant du Mississippi et de l’Alabama, au sud, jusque dans le Michigan et le Sud-Ouest de l’Ontario, au nord, et de l’Est de l’Illinois jusqu’à la Virginie. À l’exception d’un déclin en Illinois, sa répartition et son abondance aux États‑Unis sont stables. Au Canada, on le trouvait auparavant dans le lac Érié, dans le lac Sainte‑Claire et dans les rivières Niagara, Detroit, Grand, Thames, Sydenham et Ausable. Il a toujours été rare dans les eaux des Grands Lacs d’où il a désormais pratiquement été éliminé par la moule zébrée. Il a disparu de la rivière Grand, dont il occupait les 50 km inférieurs du cours principal. Il a probablement disparu de la rivière Thames, mais les données à ce sujet sont limitées. On ne le signale plus maintenant que sur 100 km de la rivière Sydenham Est et 25 km de la rivière Ausable. Ces deux populations semblent toutefois se reproduire. Son abondance pourrait cependant être en déclin dans la rivière Sydenham Est, en particulier dans les tronçons supérieurs. Il n’existe aucune donnée historique pour la rivière Ausable, mais on sait que plusieurs autres espèces habitant les radiers et menacées à l’échelle nationale ont disparu, ou presque, de cette rivière. De manière générale, leP. fasciolaris a disparu de près de 70 p. 100 de son aire de répartition historique au Canada. Sa disparition des eaux des Grands Lacs doit être considérée comme permanente. Toutefois, sa disparition de la rivière Grand n’est peut-être pas irréversible, car de nombreuses autres espèces de mulettes ont recolonisé le cours inférieur par suite des améliorations importantes apportées à la qualité de l’eau depuis 25 ans.

LePtychobranchus fasciolaris figure sur la liste des espèces en voie de disparition en Illinois et au Mississippi, et sur celle des espèces préoccupantes en Alabama et en Indiana; il est donc quelque peu protégé dans ces États (il ne figure pas sur la liste fédérale des États‑Unis). Au Canada, aucune population n’est protégée et la majeure partie de l’aire de répartition de l’espèce se trouve sur des propriétés privées. Au Canada, les plus importantes menaces pour le ptychobranche réniforme sont la moule zébrée et les impacts de l’agriculture, en particulier l’envasement. L’agriculture intensive (cultures en rangs) constitue la principale utilisation des terres dans les bassins hydrographiques des rivières Sydenham et Ausable, et les charges de sédiments et de nutriments y sont élevées. Le ptychobranche réniforme a disparu d’un affluent de la rivière Clinch en Virginie en raison de l’envasement causé par de mauvaises pratiques de gestion des terres. De plus, les rats musqués constituent une menace potentielle pour les populations déclinantes du P. fasciolaris, car il est l’une des espèces de mulettes dont ils se nourrissent.