Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Ptychobranche réniforme (Ptychobranchus fasciolaris) au Canada

Importance de l'espèce

Il existe cinq espèces reconnues du genre Ptychobranchus, parmi lesquelles seul le P. fasciolaris a une aire de répartition qui s’étend jusque dans le Canada. L’une des cinq espèces, le P. greeni, figure sur la liste fédérale des animaux en voie de disparition aux États‑Unis et une autre espèce, le P. subtentum, est actuellement un taxon candidat prêt à être proposé pour cette liste (U.S. Fish and Wildlife Service, 2002). La American Fisheries Society (AFS) a également reconnu le P. jonesi et le P. occidentalis comme étant des espèces menacées, c’est-à-dire susceptibles de se retrouver en voie de disparition dans l’ensemble ou une partie importante de leur aire de répartition (Williams et al., 1993). Le P. fasciolaris est le seul membre du genre Ptychobranchus que l’AFS considère comme stable dans la majeure partie de son aire de répartition en Amérique du Nord. Comme le ptychobranche réniforme n’habite que des cours d’eau d’excellente qualité, son déclin ou sa disparition constitue un bon indicateur de la dégradation de l’habitat.