Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport du COSEPAC sur la situation du crapaud des steppes au Canada

Protection

Aucun règlement fédéral ne protège le crapaud des steppes (R. Forsythe, comm. pers.). En Alberta, le Bufo cognatus jouit d’une protection complète. On ne peut le tuer, l’acheter ni le vendre, et un permis est nécessaire pour le garder en captivité à des fins éducatives ou scientifiques. Cependant, un nouveau règlement est en préparation, qui pourrait modifier le niveau de protection actuel (Steve Brechtel, comm. pers.). En Saskatchewan, à l’extérieur des réserves de chasse, des réserves fauniques, des parcs régionaux, des parcs provinciaux, des aires protégées, des corridors routiers où le gibier est protégé et des sites récréatifs, on peut, sans permis, collectionner, étudier, chasser ou garder en captivité n’importe quelle espèce de grenouille, de crapaud ou de salamandre. Autrement, le directeur du service de la faune peut émettre un permis pour animaux sauvages en captivité à toute personne souhaitant garder en captivité une grenouille, un crapaud ou une salamandre, ou accorder un permis pour capturer et garder des animaux sauvages à des fins scientifiques, aux conditions qu’il aura définies. La réglementation actuelle n’offre aucune protection particulière au crapaud des steppes; le pouvoir discrétionnaire du directeur du service de la faune est donc important. Au Manitoba, l’espèce est désignée à titre d’amphibien et d’espèce sauvage par une modification ministérielle à la Loi sur la conservation de la faune, et protégée comme d’autres reptiles et amphibiens. Aucune donnée ne permet d’évaluer l’efficacité des règlements provinciaux sur la protection de la faune.