Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la ligumie pointue (Ligumia Nasuta) au Canada

Résumé technique

Ligumia nasuta (Say, 1817)

Ligumie pointue – Eastern Pondmussel

Répartition au Canada :

Ontario

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada
Zone au sein du polygone dessiné visant à contenir toutes les occurrences du Ligumia nasuta tel qu’indiqué dans les instructions aux rédacteurs. Historique = de 1860 à 1996; actuelle = de 1997 à 2006.

  • Historique : ~ 50 500 km²
  • Actuelle : ~ 3 400 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Déclin de 93 %

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Non

Superficie de la zone d’occupation (km²)
Calculée au moyen d’échelles fondées sur les lignes directrices actuelles de l’UICN (voir Aire de répartition canadienne)

  • Lac Sainte-Claire : 44 km²
  • Ruisseau Lyn : 1 km²
  • Total : 45 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Non

Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.

2

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

Non

Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

En déclin

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

De 6 à 12 ans environ

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

Inconnu

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

En déclin

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

> 50 % inféré au cours des 3 dernières générations

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Inconnu

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Oui

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Non

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

  • Lac Sainte-Claire : de 22 000 à 44 000 individus
  • Ruisseau Lyn : inconnu
  • le total d’individus matures est inconnu

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Les moules zébrées (espèces aquatiques envahissantes) ont détruit la plupart de l’habitat disponible pour le L. nasuta dans l’ensemble de son aire de répartition et continuent à menacer la population restante dans le delta du lac Sainte-Claire.
  • Le Ligumia nasuta dans le delta du lac Sainte-Claire se trouve à des profondeurs de 1,5 m ou moins. Tout changement du niveau de l’eau dans le lac Sainte-Claire causé, par exemple, par les changements climatiques, pourrait avoir une incidence négative sur l’espèce.
  • Les menaces qui pèsent sur la population du L. nasuta dans le ruisseau Lyn n’ont pas été évaluées.

Effet d’une immigration de source externe

L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?

  • États-Unis : en voie de disparition (Endangered) – OH, DE
  • menacée (Threatened) – NJ, NC
  • préoccupante (Special Concern) – MA, CT

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Très peu probable

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Probable, mais des tests génétiques seraient requis

Y a-t-il suffisamment d’habitats disponibles au Canada pour les individus immigrants?

Non

La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?

Très peu probable

Analyse quantitative

Sans objet

Statut existant

COSEPAC : en voie de disparition (2007)

Statut et justification de la désignation

Statut :  En voie de disparition

Code alphanumérique :    A2ce; B1ab(i,ii,iii,iv,v)+2ab(i,ii,iii,iv,v)

Justification de la désignation : Cette espèce était l'une des espèces de moules d'eau douce les plus répandues dans les Grands Lacs inférieurs avant l'invasion de la moule zébrée (Dreissena polymorpha) à la fin des années 1980. Les moules zébrées s’attachent à la coquille des moules d’eau douce indigènes par centaines et même par milliers, menant ainsi à la suffocation des moules indigènes ou à leur mort en raison d’un manque de nourriture. Plus de 90 % des enregistrements historiques révèlent que l'espèce vivait dans des eaux qui sont aujourd'hui infestées par la moule zébrée et qui sont donc inhabitables. Cette espèce a subi un déclin marqué et n'existe aujourd'hui qu'en deux petites populations très éloignées l’une de l’autre, l’une dans la zone deltaïque du lac Sainte-Claire et l’une dans un affluent du cours supérieur du fleuve Saint-Laurent. De l’information indique que le déclin se poursuivrait chez l'une d'entre elles. Bien que la moule zébrée semble en déclin dans certaines régions, son impact sur la présente espèce pourrait se révéler irréversible si un nombre insuffisant d'adultes reproducteurs ont survécu. Les changements climatiques causeront vraisemblablement une réduction des niveaux d’eau dans le delta et réduiront davantage la quantité d’habitat disponible pour l’espèce. De récents relevés effectués dans le lac Sainte-Claire, menés en collaboration entre Environnement Canada et la Première nation de Walpole Island, ont permis d’identifier un important refuge de l’espèce sur le territoire de la Première nation. Le refuge est géré par cette Première nation qui a pour objectif la protection de la présente espèce et d’autres espèces aquatiques en péril avec lesquelles cette même espèce cohabite.

Applicabilité des critères

  • Critère A (Population globale en déclin) : Correspond aux critères de la catégorie « en voie de disparition », A2ce : - réduction de la taille de la population de plus de 50 % inférée au cours des trois dernières générations (environ 30 ans, puisque l’âge de maturité moyen chez les Unionidés varie entre 6 et 12 ans), où la cause (incidences de la moule zébrée, qui ont commencé à se manifester en 1986) peut ne pas s’être arrêtée et ne pas être réversible – 2 – fondé sur la réduction de la zone d’occurrence de 86 % et de la qualité de l’habitat – c – et les effets de taxons introduits (moule zébrée) – e
  • Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Correspond aux critères de la catégorie « en voie de disparition », B2ab(i,ii,iii,iv) : Zone d’occupation inférieure à 500 km² (environ 45 km²) – 2 –gravement fragmentée, c.-à-d. n’existe à seulement deux emplacements séparés par plus de 800 km – a – déclin continu prévu des zones d’occurrence et d’occupation, de la superficie, de l’étendue et de la qualité de l’habitat et du nombre d’emplacements (p. ex. un déclin a été observé à un site dans le delta du lac Sainte-Claire depuis 1999) – b(i,ii,iii,iv,v). Correspond également aux critères de la catégorie « en voie de disparition »,  B1ab(i,ii,iii,iv,v) : - zone d’occurrence inférieure à 5 000 km² (zone d’occurrence d’environ 3 400 km²) - 1- ab(i,ii,iii,iv,v), tel qu’indiqué pour le critère B2
  • Critère C (Petite population globale et déclin): Sans objet, car le nombre d’individus matures est inconnu. La taille estimée de la population du lac Sainte-Claire (incluant les individus matures et immatures) est de 22 000 à 44 000 individus. Le nombre total d’individus matures dépasse donc probablement le seuil établi pour une espèce menacée (10 000). La taille de la population du ruisseau Lyn est inconnue, mais elle est probablement une centaine de fois plus petite que celle du lac Sainte-Claire, si l’on considère les superficies relatives des zones d’occupation.
  • Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Correspond au critère de la catégorie « menacée », D2:- moins de 5 emplacements connus (2 emplacements connus), et espèce susceptible de subir de nouveaux déclins en raison des incidences de la moule zébrée pour les raisons suivantes : (1) la plupart des individus (environ 90 %) sont concentrés dans une population (delta du lac Sainte-Claire) susceptible de connaître d’autres déclins et dont 20 à 30 % des individus se trouvent dans une petite baie; (2) il est possible, quoique improbable, que la moule zébrée soit introduite dans le bassin de drainage du ruisseau Lyn.
  • Critère E (Analyse quantitative) : Sans objet (aucune analyse quantitative disponible)