Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur latruite fardée versant de l'ouest (populations de la Colombie - Britannique et de l'Alberta) au Canada

Résumé technique: Population de la Colombie-Britannique

 

Oncorhynchus clarkii lewisi
Truite fardée versant de l’ouest     Westslope cutthroat trout
Répartition au Canada : Colombie-Britannique

Information sur la répartition

·        Superficie de la zone d’occurrence (km²)au Canada [voir le texte et la figure 6]      ~ 150 000 km²
·        Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).      Généralement stable
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1 )?      Peu probable
·        Superficie de la zone d’occupation (km²) [les populations se subdivisent sur de courtes distances (de 1 à 2 km) correspondant à des petits groupes de bassins versants ou différents segments de cours d’eau dans les plus grands systèmes]      < 30 000 km²
·        Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).      Généralement stable
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?      Inconnu
·        Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés (lacs et cours d’eau; 301 emplacements ont été ensemencés avec des truites fardées versant de l’ouest)      ~ 928 (1 229 en comptant les plans d’eau ensemencés)
·        Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue)       En déclin
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?      Peu probable
·        Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance, inconnue).      En déclin

Information sur la population

·        Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).      De 3 à 5 ans
·        Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles) (en postulant de 30 à 100 adultes/population et en incluant ou non les systèmes ensemencés)      De 29 400 à 122 900
·        Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue. Aucun inventaire à l’échelle provinciale n’a été mené pour déterminer avec précision le nombre de populations génétiquement intactes restantes.       Les données sur les hybrides donnent à penser que le nombre d’individus purs est en déclin.
·        S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte)      Inconnu
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?      Probable
·        La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?      Inconnu, on croit que bon nombre de populations sont isolées dans des cours d’eau d’amont, ou isolées géographiquement des populations hybrides par des chutes et des rapides.
·        Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.      Jusqu’à 928 à 1 229 populations contenant chacune de 30 à 100 individus matures.
·        Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).      Le nombre de populations génétiquement intactes est en déclin à cause de l’introgression; la situation des populations des eaux d’amont est inconnue.
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?      Peu probable

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

-         Hybridation avec des truites arc-en-ciel introduites ou d’autres sous-espèces de truites fardées.
-         Compétition avec des salmonidés introduits (truite arc-en-ciel, omble de fontaine) et des espèces d’autres familles (p. ex. perchaude, espèces d’achigans, doré jaune).
-         Perte d’habitat/assèchement (par les barrages, l’urbanisation et l’irrigation).
-         Dégradation de l’habitat (construction de routes, exploitation agricole et minière).
-         Surexploitation.
-         Changements climatiques.

Effet d’une immigration de source externe      Faible

·        L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?      Oui
·        Statut ou situation des populations de l’extérieur.      Les populations génétiquement intactes sont très isolées et en grave déclin.
·        Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?      Possible, mais peu probable sauf à partir du système de la rivière Flathead.
·        Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?      Inconnu
·        Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?      Oui, probablement

Analyse quantitative      Non disponible.

Statut actuel

     Cotes de Conservation de la nature (NatureServe, 2004)
            Mondiale – T3
           Nationales
                  É.-U. – N2
                 Canada – NNR
           Régionales
            É.-U.
– Colorado – SNA, Idaho – S2, Montana – S3, Oregon – S3, Washington – SNR, Wyoming S1
                 Canada – C.-B. – S3
      Espèces sauvages 2005 (Conseil canadien de conservation des espèces en péril, 2006)
                 Nationale – 4
                 Régionale – C.-B. – 4
     COSEPAC
            Préoccupante, mai 2005, novembre 2006

Statut et justification de la désignation

Statut : Préoccupante
Code alphanumérique : Sans objet
Justification de la désignation : Les populations subissent les impacts de l’hybridation et de la compétition avec des espèces introduites. De plus, l’expansion urbaine, les activités agricoles et les industries primaires devraient mener à des impacts supplémentaires associés à la perte et à la dégradation de l’habitat ainsi qu’à une plus grande exploitation. La présente évaluation comprend seulement les populations indigènes intactes sur le plan génétique de l’espèce, qui se trouvent dans leurs aires de répartition historiques. Toute population connue comme étant hybridée de façon importante (c.-à-d. > 1 p. 100) avec d’autres espèces de truites ou ayant été introduite dans un système ne comportant aucune population indigène n’a pas été évaluée.

Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) : Sans objet – le taux de déclin est inconnu. Cependant, la présence d’hybrides a été relevée dans 18 des 23 cours d’eau testés dans le bassin supérieur de la Kootenay, qui renferme de 928 à 1 229 cours d’eau abritant des populations connues de truites fardées versant de l’ouest; cela représente une hausse par rapport à des échantillonnages menés en 1986.
Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Sans objet – valeurs limites dépassées.
Critère C (Petite population globale et déclin) : Sans objet – le nombre d’individus matures dépasse les valeurs limites, mais la population est très fragmentée et aucune population ne contient plus de 100 individus matures. Le taux de déclin démographique est inconnu, mais l’hybridation a une fréquence supérieure à 5 % dans plus de 57 % des sites échantillonnés, et l’hybridation progresse encore.
Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Sans objet – le nombre d’individus matures, ainsi que la zone d’occurrence et la zone d’occupation, dépassent les valeurs limites.
Critère E (Analyse quantitative) : Sans objet – données insuffisantes.