Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur latruite fardée versant de l'ouest (populations de la Colombie - Britannique et de l'Alberta) au Canada

Résumé technique: Population de l’Alberta

 

Oncorhynchus clarkii lewisi
Truite fardée versant de l’ouest       Westslope cutthroat trout
Répartition au Canada : Alberta

Information sur la répartition

·        Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada [voir le texte et la figure 7]       ~ 20 000 km²
·        Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).        En déclin
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1 )?       Peu probable
·        Superficie de la zone d’occupation (km²) [les populations se subdivisent sur de courtes distances (de 1 à 2 km) correspondant à des petits groupes de bassins versants ou différents segments de cours d’eau dans les plus grands systèmes]       < 2 000 km2
·        Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).       En déclin
              213 des 274 populations ont disparu
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?       Inconnu
·        Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.       61 cours d’eau nommés dans 2 systèmes riverains
·        Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue)       En déclin
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?       Peu probable
·        Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance, inconnue).       En déclin

Information sur la population

·        Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).       De 3 à 5 ans
·        Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles)
              61 cours d’eau fois 100 individus matures/cours d’eau) = 6 100
              (tableau 3)
·        Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.      En déclin
·        S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte). Bien que 78 % des populations historiques aient disparu, le déclin s’est amorcé au début du XXe siècle en raison de la surexploitation; le pourcentage du déclin sur les trois dernières générations est inconnu.      Inconnu
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?      Inconnu
·        La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?      Oui, de nombreuses populations sont isolées dans des systèmes d’amont.
·        Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.      En moyenne, 100 individus/cours d’eau dans 61 cours d’eau appartenant à deux systèmes riverains.
·        Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).      Les populations génétiquement intactes sont en déclin.
·        Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?      Peu probable

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

-         Hybridation avec des truites arc-en-ciel introduites ou d’autres sous-espèces de truites fardées.
-         Compétition avec des salmonidés non indigènes (truite arc-en-ciel, omble de fontaine, truite fardée de Yellowstone, poissons communs).
-         Perte d’habitat/assèchement (par les barrages, l’urbanisation et l’irrigation).
-         Dégradation de l’habitat (construction de routes, exploitation agricole et minière).
-         Surexploitation.

Effet d’une immigration de source externe      Faible

·        L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?      Oui
·        Statut ou situation des populations de l’extérieur.      Les populations génétiquement intactes sont très isolées et en grave déclin.
·        Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?      Peu probable
·        Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?      Inconnu
·        Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?      Inconnu

Analyse quantitative      Sans objet

Statut actuel
     Cotes de Conservation de la nature (NatureServe, 2004)
            Mondiale – T3
           Nationales
                  É.-U. – N2
                 Canada – NNR
           Régionales
                  É.-U.
– Colorado – SNA, Idaho – S2, Montana – S3, Oregon – S3, Washington – SNR, Wyoming S1
                 Canada – AB – S1
     Espèces sauvages 2005 (Conseil canadien de conservation des espèces en péril, 2006)
                 Nationale – 4
                 Régionale – AB – 4
     COSEPAC
           
Espèce menacée, mai 2005, novembre 2006

Statut et justification de la désignation

Statut recommandé : Espèce menacée
Code alphanumérique : B1+2ab(i,ii,ii,iv,v)+ 2ab(i,ii,iii,iv,v); C2a(i)
Justification de la désignation : Les populations indigènes ont été réduites de presque 80 % par la surexploitation, la dégradation de l’habitat et l’hybridation et la compétition avec des truites non indigènes introduites. Les individus restants, intacts sur le plan génétique, persistent principalement en amont comme populations reliques gravement fragmentées. La présente évaluation comprend seulement les populations indigènes intactes sur le plan génétique de l’espèce, qui se trouvent dans leurs aires de répartition historiques. Toute population connue comme étant hybridée de façon importante (c.-à-d. > 1 p. 100) avec d’autres espèces de truites ou ayant été introduite dans un système ne comportant aucune population indigène n’a pas été évaluée.

Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) :Sans objet – le taux de déclin des trois dernières générations est inconnu.
Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Satisfait aux critères 1 et 2 pour le statut « menacé » (zone d’occurrence < 20 000 km2, zone d’occupation < 2 000 km2), et la population est extrêmement fragmentée (critère A). La zone d’occurrence, la zone d’occupation, la superficie et la répartition de l’habitat, le nombre de sites occupés et le nombre d’individus matures sont tous en baisse (critère b(i,ii,ii,iv,v)).
Critère C (Petite population globale et déclin) : Satisfait au critère 2a(i) pour le statut « menacé ». Le nombre d’individus matures est probablement inférieur à 6 100, et diminue encore à cause de la surexploitation, de la perte et de la dégradation de l’habitat, ainsi que de la compétition et de l’hybridation avec des salmonidés introduits. La population dans son ensemble est extrêmement fragmentée et aucune population ne semble contenir plus de 200 individus. Le taux de déclin est inconnu, mais l’hybridation est relevée dans 59 % des cours d’eau échantillonnés, pour une fréquence moyenne d’hybridation de 34 % (voir tableau 4).
Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Sans objet – le nombre d’individus et la zone d’occupation dépassent les valeurs limites.
Critère E (Analyse quantitative) : Sans objet – données insuffisantes.