Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le gravelier (Erimystax x-punctatus) au Canada – Mise à jour

Répartition

Aire de répartition mondiale 

Le gravelier se rencontre dans le centre-est de l’Amérique du Nord (où son aire de répartition est fragmentée [figure 2]), depuis le centre-sud de l’Arkansas jusqu’au sud du Minnesota, vers le nord, et jusqu’au sud de l’Ontario et à l’ouest de l’État de New York, vers l’est. La sous-espèceE. x. trautmani se limite au bassin de la rivière Ohio, en Illinois, en Indiana, en Ohio, dans l’État de New York, en Pennsylvanie et au Kentucky, ainsi qu’à la rivière Thames, en Ontario.

Figure 2. Aire de répartition mondiale du gravelier

Figure 2. Aire de répartition mondiale du gravelier.

Aire de répartition canadienne 

Au Canada, l’espèce a été signalée seulement dans le bassin de la rivière Thames, dans le sud-ouest de l’Ontario, à environ 300 km du lieu des mentions états-uniennes les plus proches, en Ohio (figures 2 et figure3). C’est en 1958 qu’on a pour la dernière fois documenté l’espèce comme existante; toutes les tentatives subséquentes pour capturer des individus ont été vaines. La zone d’occurrence connue mesurait sans doute moins de 200 km², et la zone d’occupation, moins de 20 km² (mesure directe en fonction de l’habitat aquatique occupé) ou moins de 100 km² d’après un quadrillage de 1 km² (voir COSEPAC, 2007).

Figure 3. Ancienne aire de répartition canadienne du gravelier

Figure 3.  Ancienne aire de répartition canadienne du gravelier.