Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la baleine boréale au Canada – Mise à jour

Mise à jour
Rapport de situation du COSEPAC
sur la
baleine boréale
Balaena mysticetus
au Canada

Population de la baie d'Hudson et du bassin de Foxe
Population du détroit de Davis et de la baie de Baffin
Population des mers de Béring, des Tchouktches et de Beaufort

2005

Information sur l'espèce

Nom et classification

La baleine boréale (Balaena mysticetus) (Linné, 1758), aussi appelée baleine franche boréale, baleine franche du Groenland et baleine du Groenland, est un mysticète (baleine à fanons) appartenant à la famille des Balénidés. En anglais, l’espèce est connue sous les noms suivants : bowhead whale, Greenland whale, Greenland right whale et polar whale. Dans les langues autochtones du nord du Canada, de l’Alaska et de la Russie, la baleine boréale est connue sous les noms suivants : arviq ou arvik (inuktitut et inuvialuktun), agkhovik (inupiat), akhgvopik (yupik) et ittiv (tchouktche).

Description

La baleine boréale est l’un des mysticètes les plus massifs, avec un corps en forme de tonneau et une très grosse tête (environ 30 p. 100 de la longueur totale du corps) (figure 1). La mâchoire supérieure décrit un arc prononcé vers le haut et porte en moyenne de chaque côté 330 fanons, pouvant atteindre au total une longueur de 427 cm (Haldiman et Tarpley, 1993). Les nageoires pectorales sont petites et en forme de pagaie, et l’animal n’a pas de nageoire dorsale ni de bosse dorsale. La nageoire caudale, dont les extrémités se terminent en pointe, présente une profonde encoche sur la bordure postérieure (Haldiman et Tarpley, 1993).


Figure 1 : Une baleine boréale (Balaena mysticetus)

Figure 1. Une baleine boréale (Balaena mysticetus).

Le corps est dominé par le noir, avec des régions blanches (sans pigmentation) au niveau du menton, des paupières, de l’insertion des nageoires pectorales, de la région ano-génitale, de la base de la queue et de la nageoire caudale. Chez certains individus, l’épiderme est tacheté de gris pâle et de blanc en diverses parties du corps (Haldiman et Tarpley, 1993).