Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le saumon de l’Atlantique (population du lac Ontario) au Canada

Résumé du rapport de situation

Le saumon atlantique était autrefois si abondant dans le lac Ontario qu'il était un aliment de base pour les peuples autochtones et les premiers colons du bassin versant du lac. Le saumon atlantique du lac Ontario était probablement isolé de ses congénères marins sur le plan de reproduction. De plus, il présentait des particularités phénotypiques et comportementales observables qui constituent des preuves de son adaptation au milieu dulcicole du lac Ontario et de ses affluents. On estime que de nombreux facteurs ont contribué au déclin, puis à la disparition du saumon dans le lac Ontario. Toutefois, ceux qui ont eu la plus grandeincidence sur l'espèce sont la perturbation par l'humain de l'habitat et la surpêche. Aucun saumon atlantique n'a été capturé dans le lac Ontario depuis la fin du XIXe siècle. Plusieurs programmes d'ensemencement de populations non indigènes ont été réalisés, mais aucun n'a réussi à établir une population autonome. Si les efforts de remise en état de l'habitat se poursuivent et qu'une souche appropriée pour l’ensemencement est trouvée, le saumon atlantique pourrait être rétabli dans le lac Ontario. Malheureusement, l’unité désignable indigène saumon atlantique, dont l'histoire est probablement de plusieurs milliers d'années, a disparu du lac Ontario.