Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’anguille d'Amérique au Canada

Sommaire biographique des rédacteurs du rapport

V. Tremblay a obtenu une maîtrise de l'Université du Québec à Rimouski en 2005. Son mémoire portait sur la stratégie de reproduction de l’anguille d’Amérique femelle dans le bassin du Saint-Laurent. Elle est actuellement biologiste de la vie aquatique auprès de Alliance Environnement (2, rue Fusey, Trois‑Rivières [Québec]  G8T 2T1, v.tremblay@alliance-environnement.qc.ca).

Le rapport a été préparé sous l’égide du Groupe canadien de travail scientifique sur l’anguille (GCTSA) qui est composé de biologistes du ministère des Richesses naturelles de l’Ontario (MRNO), du ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec (MRNF), Secteur Faune Québec, et du ministère des Pêches et des Océans. Le mandat du GCTSA est de coordonner les travaux de recherche et d’évaluation canadiens portant sur l’anguille. La contribution du GCTSA à ce rapport a été coordonnée par quatre de ses membres : J.M. Casselman du MRNO, mène des recherches en écologie des pêches et des eaux douces dans l’est de l’Ontario. Depuis l’achèvement de la première ébauche de ce rapport, monsieur Casselman (Ph. D.) a pris sa retraite du MRNO, mais continue ses recherches à titre de maître de recherche émérite et de professeur auxiliaire au département de biologie de la Queen’s University à Kingston, Ontario. N.E. Mandrak, de Pêches et Océans Canada, travaille sur les espèces aquatiques en péril dans le centre du Canada. F. Caron, du MRNF, Secteur Faune Québec, mène des recherches sur le saumon, l’anguille et autres espèces diadromes au Québec. D.K. Cairns, de Pêches et Océans Canada, effectue de la recherche sur l’anguille dans la partie méridionale du golfe du Saint-Laurent.