Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la petite-centaurée de Muhlenberg au Canada

Résumé technique

Centaurium muehlenbergii

Petite-centaurée de Muhlenberg - Mulhenberg’s centaury

Répartition au Canada : Sud-ouest de la Colombie-Britannique

Données démographiques

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population) < 1 an

Tendance et dynamique de la population

Pourcentage observé de la réduction du nombre total d’individus matures au cours des dix dernières années : Inconnu

Pourcentage prévu de la réduction du nombre total d’individus matures au cours des dix prochaines années :Inconnu

Pourcentage observé de la réduction du nombre total d’individus matures au cours d’une période de dix ans, couvrant une période antérieure et ultérieure Inconnu

Est-ce que les causes du déclin sont clairement réversibles? Inconnu

Est-ce que les causes du déclin sont parfaitement comprises? Plusieurs répercussions représentent des limites connues ou présumées. Oui

Est-ce que les causes du déclin ont effectivement cessé? Non

Tendance observée du nombre de populations : Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures? Inconnu, mais possiblement puisqu’il s’agit d’une annuelle . Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations? Non

Nombre d'individus matures dans chaque population
PopulationNombre d'individus matures
Oak Bay
800 (de 500 à 1 000)
Îles Gulf
~30
Nanaimo
~7
Total
837 (de 500 à 1 000)

Information sur la répartition

Estimation de la superficie de la zone d’occurrence (km²)

L’estimation est fondée sur les données récentes d’un relevé et les données provenant du Conservation Data Centre de la Colombie-Britannique, et représente grossièrement la zone du triangle formée par Nanaimo, Oak Bay, et les îles Gulf avoisinantes. L’emplacement historique de Vancouver de 1911 est exclu de l’estimation de la zone d’occurrence : 160 km²

Tendance observée dans la zone d’occurrence : Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence? Non

Superficie estimée de la zone d’occupation (km²) . La zone occupée, selon les observations des rédacteurs aux sites occupés et selon les communications personnelles avec A. Ceska, serait d’environ 110 m² La zone d’occupation, selon un quadrilatère de 1 sur 1 km est de 3 km², et selon un quadrilatère de 2 sur 2, de 12 km². <20 km²

Tendance observée dans la zone d’occupation : Stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation? Non

La population totale est-elle très fragmentée? Oui

Nombre d’emplacements actuels : 3

Tendance du nombre d’emplacements. La plus récente collecte représente simplement la découverte d’une population existant déjà, mais non décelée. La tendance est inconnue, mais probablement stable puisque l’existence de deux des populations est connue depuis au moins 40 ans. In Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements? Non

Tendance observée de la qualité de l’habitat : Déclin

Analyse quantitative

[0.00 % de probabilité de disparition du pays d’ici années]

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats

  1. Empiètement des espèces envahissantes – Oak Bay, Nanaimo
  2. Piétinement par les randonneurs, les chiens et les cyclistes; les fèces de chiens – Oak Bay, Nanaimo
  3. Urbanisation et expansion résidentielle – menaces limitées provenant de la présence de propriétés résidentielles adjacentes à Oak Bay
  4. Véhicules tous-terrains – Oak Bay, Nanaimo (perte de quelques populations à Oak Bay)
  5. Modifications au régime hydrologique – peut-être principalement une incidence historique sur les populations
  6. Extinction de feux – préoccupation continue
  7. Broutage par la Bernache du Canada et contamination par les dépôts de guano – menace éventuelle, sans être toutefois confirmée

Immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur? États-Unis : apparemment non en péril en Oregon, au Nevada, en Californie et en Idaho; vraisemblablement disparue à Washington D.C.

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible? Non

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada? Inconnu

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants? Oui

La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle? Non

Statut existant

COSEPAC : En voie de disparition, 2008

Statut et justification de la désignation

Statut : En voie de disparition

Code alphanumérique : B1ab(iii)+2ab(iii)

Justification de la désignation : Cette petite plante annuelle n’est présente que dans trois petites zones d’habitat principalement humide, dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique. La population canadienne totale compte moins de 1 000 individus. Les populations sont fortement isolées de l’aire de répartition principale de l’espèce qui s’étend de l’Oregon vers la Californie et le Nevada. L’espèce est constamment menacée par des facteurs tels que la prolifération de plantes envahissantes et les activités humaines, y compris le piétinement dans les zones d’activités récréatives.

Applicabilité des critères

Critère A (Déclin du nombre total d’individus matures) : Sans objet. Aucune donnée de déclin.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Correspond au critère B1ab(iii)+2ab(iii), espèce en voie de disparition. La zone d’occurrence et la zone d’occupation présentent des valeurs inférieures au seuil critique; la population totale est gravement fragmentée et comprend seulement trois emplacements connus séparés par une grande distance, et la qualité de l’habitat affiche un déclin continu selon les menaces existantes.

Critère C (Petite population et déclin du nombre d’individus matures) : Sans objet. Bien que le nombre d’individus matures soit de moins de 2 500 et qu’au moins 95 % de la population totale se trouve sur un site, la catégorie C2a(ii), espèce en voie de disparition, ne pouvait pas s’appliquer en raison d’un déclin projeté du nombre total d’individus matures, lequel n’a pas pu être conclu avec certitude puisque deux des populations sont connues depuis plus de 40 ans.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Correspond au critère D1, D2, espèce menacée. Il existe moins de 1 000 individus matures et la zone d’occupation s’étend plutôt sur moins de 20 km² et subit d’incessantes menaces.

Critère E (Analyse quantitative) : Aucune donnée accessible