Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le scinque des Prairies (Eumeces septentrionalis) au Canada - Mise à jour

Protection actuelle ou autres désignations

L’UICN n’a pas attribué de cote mondiale au scinque des Prairies dans sa liste rouge. Le Global Heritage Status Rank de l’espèce est G5, ce qui signifie qu’elle est répandue et abondante à l’échelle mondiale (NatureServe Explorer, 2002). Son National Heritage Status Rank est N5 pour les États-Unis et N2 pour le Canada. Le COSEPAC lui a attribué actuellement le statut d’espèce préoccupante en 1989 (Bredin, 1989). Au Manitoba, la cote du scinque des Prairies est S2 (très rare). Il ne figure pas sur les listes de la Loi sur les espèces en voie de disparition du Manitoba, qui ne vise que les espèces désignées « menacées » ou « en voie de disparition ». Le Comité consultatif sur les espèces en voie de disparition du Manitoba a recommandé, il y a plusieurs années, que le scinque des Prairies soit considéré comme vulnérable (J. Duncan, comm. pers., 2003). Ce lézard est visé par la Loi sur la conservation de la faune de la province, qui régit l’utilisation de la faune. Les activités visant le scinque des Prairies (depuis la recherche jusqu’à la récolte) sont interdites sans permis. L’espèce est présente sur les terres fédérales du ministère de la Défense nationale à la Base des forces canadiennes Shilo. Dans son aire de répartition états-unienne, l’espèce est cotée S1 en Louisiane, S2/S3 au Dakota du Nord, S3 en Iowa, S4 au Kansas, en Oklahoma et au Wisconsin, S5 au Nebraska, au Dakota du Sud et au Texas et S? en Arkansas, au Minnesota et au Missouri (NatureServe Explorer, 2002).